Couvre-feu, centres commerciaux fermés et confinement : les mesures sanitaires liées à la Covid-19 ont fortement fragilisé les activités économiques du département français des Alpes-Maritimes.

Selon un récent rapport de l’Institut national français de la statistique et des études économiques (Insee) publié le 26 mai dernier, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur voit son activité rester à un niveau inférieur à celui de l’avant-crise, au premier trimestre 2021, et reste plus impactée que la moyenne française.

Une préoccupante chute du nombre d’embauches

Les activités économiques des départements des Alpes-Maritimes et des Hautes-Alpes sont les plus touchées. Le nombre d’embauches y est en net recul : dans les Alpes-Maritimes, les recrutements ont en effet chuté de moitié en mars dernier, par rapport à mars 2019.

Le secteur de l’hébergement et la restauration a été particulièrement frappé par la crise sanitaire dans les Alpes-Maritimes, et le nombre d’heures rémunérées dans ce secteur a chuté de 70,8% en mars dernier, en comparaison à 2019.

Dans la région, le domaine de la construction doit actuellement faire face à des perspectives plutôt défavorables, puisque le nombre de permis de construire a diminué au premier trimestre et n’a pas retrouvé son niveau de 2019. Les mises en chantier sont également en baisse.

>> À LIRE AUSSI : Pourquoi les travailleurs français poursuivent-ils leur carrière à Monaco ?