Publicité
Brève

Ligue 1 : La réaction d’INEOS après les sanctions liées aux incidents de Nice-Marseille

OGC Nice - Marseille
OGC Nice

Suite aux débordements survenus le 22 août dernier lors de la rencontre entre l’OGC Nice et l’Olympique de Marseille, le directeur exécutif du club azuréen, Bob Ratcliffe, a tenu à communiquer au nom d’INEOS.

Publicité

Le frère de Jim Ratcliffe, propriétaire d’INEOS et de l’OGC Nice, a déclaré : «Nous acceptons notre sanction car nous la considérons juste compte tenu des circonstances » après avoir «dépassé une limite qui ne doit plus jamais être franchie.» Une réaction à l’opposée de celle de l’Olympique de Marseille, qui a déclaré « ne pas comprendre la décision de la Ligue » par le biais de son directeur de la communication, Jacques Cardoze.

La rencontre se tiendra le 27 octobre prochain

Pour rappel, lors de cette rencontre comptant pour la 3e journée de Ligue 1, des supporters niçois avaient envahi la pelouse pour s’en prendre aux joueurs marseillais, à l’image de Dimitri Payet, qui après avoir reçu une bouteille dans le dos, avait renvoyé cette dernière à destination du public niçois. Des échauffourées qui ont conduit au report du match au 27 octobre prochain (lieu à déterminer) alors que l’OGC Nice a reçu un point de pénalité au classement.

Personne la plus riche du Royaume-Unis grâce notamment aux revenus tirés du groupe de chimie INEOS, Jim Ratcliffe a investi massivement dans le sport ces dernières années (cyclisme, voile, formule 1, football). Depuis peu, le Britannique est résident monégasque.

>> À LIRE AUSSI : Officiel : Jim Ratcliffe, nouveau propriétaire de l’OGC Nice