100 000 euros ont été versés à la Fondation des Amis du CHPG.

Octobre Rose revient à Monaco. Une campagne annuelle, où, depuis 1985, le mois d’octobre est dédié au dépistage et à la prévention du cancer du sein et où les bâtiments de la Principauté s’illuminent en rose.

C’est à l’occasion du lancement de cette opération que l’homme d’affaires Nicolas Delrieu et son épouse Cristiana Crociani Delrieu ont tous deux fait don de 100 000 euros au Centre Hospitalier Princesse Grace vendredi 1er octobre.

Nicolas Delrieu et Cristiana Crociani Delrieu ont fait un don de 100 000 euros au CHPG ©Manu Vitali – Direction de la Communication

L’utilisation de ce don généreux a déjà été décidée. Le CHPG a annoncé sur sa page Facebook que cette somme servirait à financer l’achat d’un nouvel équipement pour le Service d’Echographie Sénologie, c’est-à-dire, un service spécialisé dans les problèmes du sein. Les coûts de procédure des patientes devrait également être pris en charge.

Une avancée technologique de pointe

Autre bonne nouvelle pour le CHPG : ce tout nouveau dispositif, appelé système IntactTM, devrait aller encore plus loin que les appareils classiques. La prise en charge des patientes atteintes de la maladie pourrait être bien plus précoce grâce à un guidage par imageries, qui permettrait de réaliser des biopsies percutanées et non chirurgicales. Ces prélèvements seraient ainsi moins coûteux, plus rapides et moins invasifs.

En parallèle, le CHPG espère une prise en charge moins tardive des patientes. Avec 52 000 cas par an en France, soit une femme sur huit, le cancer du sein serait le premier cancer féminin, selon Valérie Barilaro, présidente de l’association « Ecoute Cancer Réconfort » en Principauté. Elle a néanmoins rappelé au micro de Monaco Info que si la maladie est détectée suffisamment tôt, neuf patientes sur dix peuvent en guérir.

La prévention est donc plus que jamais primordiale dans la lutte contre le cancer du sein. Mais avec la pandémie de Covid-19, le nombre de mammographies de dépistage aurait drastiquement chuté. Selon le CHPG, en un an, les professionnels de santé auraient enregistré une diminution de 30% des dépistages en 2020. Avec une nouvelle prise en charge plus simple et plus rapide, cet appareil pourrait donc permettre une meilleure prévention de la maladie.