Brève

COP26 : Le Prince Albert II appelle à un vrai engagement pour la protection des océans

Cop26
Gaetan Luci / Palais Princier

L’initiative « Because the Ocean » veut rappeler que la protection du climat passe par celle des océans.

C’est au cours du premier jour de la COP26, le 31 octobre dernier, que le Prince Albert II a lancé, aux côtés de nombreux autres dirigeants internationaux, la troisième déclaration « Because the Ocean » lors d’un événement spécial organisé à l’Université d’Edimbourg.

Cette déclaration appelle à une meilleure prise en compte des liens qui unissent les océans, le climat et la biodiversité et à proposer des mesures plus ambitieuses pour protéger les océans et lutter contre le réchauffement climatique.

>> À LIRE AUSSI : Bilan climatique : quelles conséquences sur nos vies en Principauté ?

Des engagements à long terme

Les signataires doivent dès lors s’engager à oeuvrer pour éliminer progressivement les émissions de gaz à effet de serre liées au transport maritime international. Ils s’engagent également à favoriser le développement de sources d’énergie renouvelables propres en mer et à plaider pour le renforcement des sources publiques et privées de soutien à l’adaptation au climat et à l’atténuation de ses effets sur l’océan. Enfin, les signataires doivent s’engager à collaborer avec le GIEC pour atteindre au mieux ces objectifs.

Après avoir rappelé le rôle essentiel de l’océan dans la régulation du climat, en absorbant plus de 25% des émissions de CO2 et 90% de l’excès de chaleur dû au réchauffement de la planète, le Prince Souverain a déclaré : « Nous devons explorer pleinement le rôle de l’océan et nous efforcer de mieux le connaître, élaborer des outils de conservation, renforcer les moyens mis en œuvre pour le promouvoir, améliorer sa gouvernance et mieux prendre en compte les enjeux de l’océan dans toutes les négociations des Nations unies.« 

Le Prince Albert II a également exprimé, le 2 novembre dernier, son regret du retard pris dans le cadre de l’Accord de Paris en 2015 et du défi climatique. Il garde toutefois espoir et a rappelé qu’aujourd’hui « les solutions existent, protectrices de la nature et porteuses de progrès pour les hommes. »

>> À LIRE AUSSI : Congrès Mondial de la Nature : le discours vibrant du Prince Albert sur la protection des océans