Des associations caritatives ont lancé leurs opérations solidaires, à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Si Noël évoque le plus souvent de grands repas de famille, les chocolats du calendrier de l’avent ou encore le sapin et les cadeaux, Noël est aussi l’occasion de se rassembler et de se montrer solidaire avec ceux qui ne pourront pas profiter des festivités du 24 décembre. Voilà pourquoi des associations, mobilisées toute l’année, redoublent d’efforts pour les fêtes de fin d’année et invitent chacun et chacune à participer.

Des boîtes-cadeaux pour les sans-abris et les étudiants précaires

Cette opération gagne en popularité à mesure que les années passent : le but est de récupérer une boîte à chaussures, de l’emballer et d’y glisser plusieurs petits cadeaux : quelque chose de chaud (comme des gants ou un bonnet), quelque chose de bon (non-périssable et qui n’a pas besoin d’être cuisiné), un loisir (comme un livre ou un cahier de jeux), un produit de beauté (homme ou femme, à indiquer sur la boîte) et un mot doux.

Pour la deuxième année consécutive, cette opération boîtes de Noël est organisée par l’association Semeurs d’Espoir Monaco, qui vient en aide aux personnes démunies et aux sans-abris. Monaco Humanitarian Aid, qui soutient les étudiants en situation de précarité, participe au mouvement cette année. Les boîtes-cadeaux seront donc remises aux familles démunies comme aux étudiants précaires.

C’est important d’apporter cet amour et cette sincérité avec un geste un peu différent de ce qu’on fait dans l’année

Floréal Franch, président et co-fondateur de Semeurs d’Espoir

Depuis un mois et demi, les associations collectent des boîtes à chaussures, fournies par les magasins Capucine, Courir, Kappa et Aldo. Il est donc possible d’en récupérer une au 3 rue Princesse Caroline. Une fois décorées et remplies, elles devront être remises avant le 19 décembre à l’entrée du magasin Carrefour de Monaco, à Fontvieille. En 2020, près de cinquante boîtes ont été récupérées puis distribuées à Nice et Menton. La Mairie de Monaco avait soutenu l’initiative en donnant des chocolats et des peluches.

Pour Floréal Franch, président et co-fondateur de Semeurs d’Espoir, cette démarche est particulièrement importante à l’approche des fêtes de fin d’année : « [Noël] est une période qui marque l’exclusion de ces personnes en difficulté. Ils ne se retrouvent pas en famille. C’est donc important de leur dire « on a pensé à vous, pour Noël ». C’est important d’apporter cet amour et cette sincérité avec un geste un peu différent de ce qu’on fait dans l’année.« 

Opération « Une lumière pour Noël »

La Croix-Rouge Monégasque et Fight Aids Monaco apportent elles aussi un soutien quotidien aux plus démunis. Mais pour les fêtes de fin d’année, ces deux associations mettent en place, en partenariat avec la Mairie de Monaco, l’opération « Une lumière pour Noël », pour la deuxième année.

Depuis le 29 novembre dernier, une plateforme en ligne a été lancée afin de récolter des dons qui seront reversés à la Croix-Rouge Monégasque et à Fight Aids Monaco. Chaque don allumera une petite lumière sur le sapin virtuel, présent sur la plateforme.

Croix-Rouge Monégasque Noël
© Frédéric Nebinger

Des banderoles ont d’ailleurs été déposées au pied du sapin du Village de Noël. Les visiteurs pourront scanner le QR Code présent sur ces banderoles, pour accéder au site de dons. « Le but, c’est que le sapin soit illuminé entièrement« , explique Danièle Cottalorda, responsable de la communication de la Croix-Rouge.

Pour la première fois cette année, des boules de Noël sérigraphiées et des biscuits seront mis en vente au prix de quatre euros pièce sur le stand du Pavillon de Dubaï dans le village de Noël, ainsi qu’aux sièges des deux associations organisatrices. « C’est l’occasion de se faire plaisir, ou de faire plaisir en l’offrant à quelqu’un d’autre« , ajoute Chloé Barranco, de Fight Aids Monaco.

Et là encore, la période de Noël à son importance : « Noël, quand les personnes sont isolées ou démunies c’est triste, alors que Noël est une période de joie. Les gens ont particulièrement besoin de réconfort, même si la Croix-Rouge est solidaire toute l’année« , souligne Danièle Cottalorda.

>> À LIRE AUSSI : Fight Aids Monaco : la Princesse Stéphanie a rendu hommage aux victimes du VIH