Brève

L’Usine de Traitement des Eaux Résiduaires augmente sa capacité pour mieux préserver la Méditerranée

eaux-usees-monaco-mediterrannee
Direction de la Communication / Michael Alesi

Le Prince Albert II a visité les nouveaux aménagements de la station d’épuration.

L’engagement en faveur de la Méditerranée se poursuit. Grâce aux travaux initiés en 2018, l’Usine de Traitement des Eaux Résiduaires (UTER), située en sous-terrain, sous l’immeuble Le Triton, a augmenté sa capacité de 30%, grâce à un quasi doublement de la surface avec l’appui de la société SMEaux.

Céline Caron-Dagioni, Conseiller de Gouvernement – Ministre de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme, s’est exprimée au micro de Monaco Info : « Aujourd’hui, nos rejets sont à 99% traités, ce qui est quand même énorme ! Nous avons des taux qui sont 40% supérieurs aux normes européennes. On est dans la digne lignée de l’impulsion, de la volonté du Souverain de prévenir notre avenir, d’anticiper, se doter des moyens nécessaires pour pouvoir maîtriser notre impact sur l’environnement. »

Cette usine mise en service depuis 1990 est la première station d’épuration au monde construite en souterrain, ce qui empêche toute nuisance (bruits ou odeurs). Elle traite les eaux usées de la Principauté, mais aussi celles de Beausoleil et d’une partie de la Turbie et de Cap d’Ail, qui sont ensuite rejetées à 800 mètres au large des côtes monégasques et à 100 mètres de profondeur.

D’après le communiqué du Gouvernement Princier, le Prince Albert II « s’est réjoui que Monaco démontre une exigence toujours plus forte pour la protection de ses ressources et de la biodiversité. »