Brève

Coupe de France : L’AS Monaco n’est plus qu’à une marche d’une deuxième finale consécutive

AS Monaco
AS Monaco

L’AS Monaco s’est imposée face à Amiens (2-0), ce mardi soir au Louis II, validant son ticket pour les demi-finales de la Coupe de France.

Le match : 2-0

Publicité

Comme la saison dernière, l’AS Monaco disputera les demi-finales de la Coupe de France. Opposé à Amiens, pensionnaire de Ligue 2, Monaco a maîtrisé sa rencontre, laissant parler sa supériorité au retour des vestiaires.

Buteur en tout début de match, Aurélien Tchouaméni a parfaitement lancé les siens (1-0, 5′). Mais les Amiénois, sans complexe, ne se sont pas laissés abattre et se sont procurés quelques occasions en première période, jusqu’à ce but de Chadrac Akolo (25′), finalement refusé pour une position de hors-jeu.

En deuxième période, les hommes de Philippe Clement ont d’abord tremblé sur une frappe d’Abdoul Kader Bamba, détournée impeccablement par Vito Mannone (48′), avant de faire le break par l’intermédiaire de Kevin Volland, buteur sur un service de Maghnes Akliouche (voir ci-dessous).

De quoi tranquillement gérer leur avance. Une victoire nette, sans grandes frayeurs, qui permet à l’AS Monaco de se rapprocher de la finale. Déjà finalistes l’année dernière, les Monégasques n’ont qu’un objectif : décrocher la sixième Coupe de France de l’histoire de l’ASM.

LIRE AUSSI : Ligue 1 : L’AS Monaco au pied du podium après sa victoire contre Lyon

Le joueur : Maghnes Akliouche se distingue

Pour sa première titularisation sous le maillot de l’AS Monaco, Maghnes Akliouche a laissé entrevoir quelques belles promesses. À seulement 19 ans, le milieu offensif est la dernière petite merveille du centre de formation monégasque.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Maghnes Akliouche a justifié une partie de cette flatteuse réputation en se montrant à son aise dans le dispositif tactique de Philippe Clement.

LIRE AUSSI : Oleg Petrov : « Le développement des jeunes fait partie de l’ADN de l’AS Monaco »

Aligné sur le côté gauche en attaque aux côtés de Gelson Martins et Kevin Volland, la jeune pépite monégasque a laissé parler son aisance technique et son sens de l’altruisme, en délivrant une passe décisive sur le but de Kevin Volland (2-0, 54′).

Après avoir éliminé deux adversaires dans la surface de réparation avec une facilité certaine, Akliouche a parfaitement servi l’international allemand. Une prestation solide qui devrait rapidement en appeler d’autres.

La stat’ : 4

Comme le nombre de victoires avec Philippe Clement sur le banc de l’AS Monaco en six rencontres (4 victoires, 1 nul, 1 défaite).

La phrase : « Aller le plus loin possible »

Ruben Aguilar : « Le plus important, c’est la qualification. On peut toujours faire mieux, mais nous n’avons pas encaissé de but, face à une équipe d’Amiens qui n’est pas une petite équipe. Cela fait trente-et-un ans que le club n’a pas remporté la Coupe de France. On va essayer d’aller le plus loin possible et pourquoi pas remporter la compétition.»