L’AS Monaco s’est inclinée au Louis II face au Stade de Reims (1-2), ce dimanche après-midi, pour le compte de la 26e journée de Ligue 1.

Le match : 1-2

Dominateurs tout au long de la rencontre, les hommes de Philippe Clement ont complétement craqué en fin de match, laissant le Stade de Reims égaliser puis prendre l’avantage dans le temps additionnel.

Alors qu’ils avaient le match en mains après l’ouverture du score de Wissam Ben Yedder (1-0, 55’), les coéquipiers d’Alexander Nübel, pourtant impérial dans sa cage à plusieurs reprises, ont laissé filer la victoire.

LIRE AUSSI : Coupe de France : L’AS Monaco n’est plus qu’à une marche d’une deuxième finale consécutive

Revenus au score suite à un but contre son camp involontaire de Kevin Volland (1-1, 85’), les Rémois sont allés chercher la victoire au bout du temps additionnel grâce à Nathanaël Mbuku (1-2, 90+3’).

Après deux matchs nuls consécutifs face à Lorient (0-0) et contre Bordeaux (1-1), les Monégasques réalisent une mauvaise opération dans la lutte pour le podium, qui semble s’éloigner au fil des journées. La rencontre de la semaine prochaine face à l’Olympique de Marseille sera décisive.

La perf’ : Ben Yedder et Diop font le show  

Remuants dans les petits espaces, percutants dans les trente derniers mètres et toujours bien placés, Wissam Ben Yedder et Sofiane Diop ont semé la zizanie dans la défense rémoise tout au long de la rencontre.

Le second a même failli se montrer décisif dès l’entame de la rencontre, sur un centre parfait à destination de Gelson Martins. Mais le but du Portugais de la tête a été refusé pour une position de hors-jeu (7’).

Au retour des vestiaires, les efforts de Diop ont fini par payer. D’une déviation astucieuse, l’international français espoir a alerté Ben Yedder qui a ouvert le score (55’).

L’international français est même passé tout proche du doublé quelques minutes plus tard d’une volée parfaite sur un corner qui est venue s’écraser sur le poteau. Un match plein des deux hommes malgré la défaite de l’AS Monaco, qui confirme encore un peu plus leur complicité.

La stat’ : 2

Comme le nombre de poteaux dans ce match animé. Un de chaque côté.

La phrase : « On aurait dû se mettre à l’abri plus tôt »

Wissam Ben Yedder : « On doit gagner ce match. Mais il faut savoir être juste pendant 90 minutes. Nous nous sommes procuré beaucoup d’occasions, on aurait dû se mettre à l’abri plus tôt et mieux contrôler la partie. Cette défaite est un coup du sort. Il faudra apprendre de cette erreur pour ne plus la reproduire. »  

En tribunes : Les bobeurs monégasques donnent le coup d’envoi sous les yeux du Prince Albert II

Accompagné de ses enfants le Prince Héréditaire Jacques et la Princesse Gabriella, le Prince Albert II était présent au Louis II. L’occasion pour le Souverain d’applaudir comme il se doit Rudy Rinaldi et Boris Vain, les deux bobeurs de la Principauté qui ont marqué l’histoire du sport olympique monégasque en terminant sixièmes des derniers Jeux Olympiques d’hiver de Pékin.