Le groupe monégasque a annoncé le lancement de Venturi Lab, une nouvelle entité suisse qui conçoit et fabrique des solutions de mobilité capables d’affronter les conditions environnementales extrêmes sur la Lune et sur Mars.

On connaissait Venturi et ses défis automobiles, Venturi et ses records de vitesse, Venturi et ses engins d’exploration polaire. Il faudra désormais aussi compter sur Venturi dans le domaine spatial.

LIRE AUSSI : Dans les coulisses du Venturi Antarctica, premier engin électrique d’exploration polaire

Dans une volonté d’étendre encore un peu plus ses activités, le groupe présidé par Gildo Pastor prend un nouveau virage en appliquant désormais son expertise aux défis rencontrés dans l’espace.

Construire un rover permettant de transporter des astronautes sur un terrain très accidenté, où règnent des températures de -160°C

Antonio Delfino

Aux côtés du Dr. Antonio Delfino, ex-responsable du département chimie et physique et Fellow de Michelin, Gildo Pastor a co-fondé Venturi Lab, une entité qui invente et conçoit des solutions de mobilité capables d’affronter les conditions extrêmes que l’on peut retrouver sur la Lune et sur Mars.

Pour mettre au point ces technologies, Venturi Lab collabore intensivement avec Venturi à Monaco et Venturi North America à Columbus (Ohio, Etats-Unis). Mais aussi avec une société 100% américaine, basée en Californie : Venturi Astrolab.

Un drapeau monégasque bientôt planté sur la Lune ou sur Mars ?

Cette dernière a comme objectif principal la construction d’un rover pour les prochaines missions lunaires de la NASA et SpaceX. Avec l’appui de Venturi Monaco et Venturi North America, Venturi Astrolab espère fournir dans le futur ses véhicules à la NASA. 

« Avec Gildo Pastor, nos discussions sur la possibilité d’envoyer un rover électrique multifonctionnel sur la Lune et ensuite sur Mars ont débuté en 2018, révèle Antonio Delfino. Grâce aux équipes de Venturi à Monaco ainsi qu’à celles de Venturi Astrolab à Los Angeles, nous allons avec passion étudier, développer et construire un rover permettant de transporter des astronautes sur un terrain très accidenté, où règnent des températures de -160°C. »

Je tiens à hisser le drapeau Monégasque toujours plus haut

Gildo Pastor

À plus long terme, Venturi Lab entend également mettre au point des technologies qui permettront de réduire les pollutions terrestres, maritimes et atmosphériques.

LIRE AUSSI : Nouveau record du monde pour la moto électrique de Venturi

« Depuis 2001, nous avons créé des engins hautes performances à deux ou quatre roues, et même à chenilles, capables de rouler par -50° C ou jusqu’à 549 km/h selon les modèles, décrit Gildo Pastor. Aujourd’hui, je mets notre savoir-faire et nos ressources au service de la recherche spatiale. Je tiens à hisser le drapeau Monégasque toujours plus haut. »