Mercredi, le Prince Albert II a passé une partie de son après-midi à Terlizzi, commune située dans les Pouilles qu’il a visitée pour la première fois en 1997. En Italie du 20 au 22 avril, le Prince entretient ses relations avec les communes historiquement liées à sa famille.

Une visite diplomatique et un programme chargé. A peine arrivé dans la commune de Terlizzi, le Souverain a assisté à l’inauguration d’une première plaque à l’entrée de la ville. Ecrit sur cette dernière : « Site Historique des Grimaldi de Monaco », montrant l’appartenance du village au réseau de communes liées à l’histoire de la Principauté.

La dernière visite du Prince à Terlizzi remontait à 1997, le 16 juin précisément, où le Prince avait célébré les 700 ans de la dynastie des Grimaldi. C’était le Prince Rainier III qui avait chargé son fils, alors Prince héréditaire, d’entreprendre la visite des territoires dont l’histoire a croisé le destin des seigneurs et princes de Monaco.

LIRE AUSSI : Giulio Alaimo, ambassadeur d’Italie en Principauté : « La culture monégasque est très proche à la culture italienne »

La visite s’est poursuivi par la visite de l’église Santa Maria di Sovereto puis dans les rues de la ville. Au niveau du marché public, le Prince a participé à l’inauguration d’une seconde plaque, commémorative cette fois, sur la façade du lieu. Le marché public est l’ancien château qui appartenait aux ancêtres du Souverain, entre 1532 et 1641. Après un important recueillement devant le monument aux morts de Terlizzi, destination la Pinacothèque pour une prise de parole du Prince et du maire de la ville, Nicola Gemmato.

Le périple du Prince s’est poursuivi par un passage dans la commune de Trani et notamment sa cathédrale, San Nicola Pellegrino. La délégation monégasque et les maires de Trani, de Canosa di Puglia, de Terlizzi, de Poggiorsini et de Spinazzola ont conclu la journée en partageant un dîner.