L’Association Mondiale des Amis de l’Enfance (AMADE) a mis à l’honneur l’engagement d’acteurs privés du secteur bancaire monégasque et africain.

C’est au sein du Monte-Carlo Bay que l’AMADE a organisé sa conférence des partenaires ce mardi 21 juin. Une conférence au cours de laquelle les banques qui œuvrent aux côtés de l’association ont été mises à l’honneur.

Parmi elles, la Sofibanque, engagée depuis plusieurs années en République Démocratique du Congo. Henri Wazne, directeur général de l’établissement, s’est exprimé au micro de Monaco Info : « Depuis 2015, avec AMADE, on a fait trois projets. Le premier est un projet qui s’appelle « vivre et travailler autrement », qui a permis d’aider des femmes accusées de sorcellerie d’être protégées. Le deuxième était un soutien à la fondation Panzi, le prix Nobel de la Paix [le Dr Mukwege, qui œuvre pour la reconstruction physique et psychologique des femmes victimes de violences sexuelles, nldr]. Le troisième projet, c’est la capoeira, qui a permis la réintégration de 10 000 jeunes en situation défavorisée. »

LIRE AUSSI : L’AMADE : des lampes solaires pour aider les enfants défavorisés au Sénégal

A noter également l’investissement de la banque Richelieu Monaco, à l’origine d’un crowdfunding, pour participer collectivement à des projets et lever des fonds : « On a lancé le projet avec des produits financiers auxquels nos clients sont habitués à souscrire, explique Jean Danckaert, administrateur délégué de la banque. L’intégralité des commissions a été reversée à l’AMADE, pour un projet en République Démocratique du Congo, sous le label « Un état civil pour tous ». »

LIRE AUSSI : La banque Richelieu Monaco fait un don au programme de l’AMADE

Le CFM Indosuez Wealth Management a également été mis en avant, pour son engagement dans le domaine de l’éducation. En effet, la banque avait soutenu l’association dans ses programmes de lutte contre la fracture numérique et le décrochage scolaire.