Le club azuréen a officialisé ce lundi l’arrivée de Lucien Favre sur son banc, à la place de Christophe Galtier, qui devrait prochainement être nommé entraîneur du Paris Saint-Germain. Le début d’une nouvelle ère.

Quatre ans après un premier passage remarqué sur la Côte d’Azur (2016-2018), Lucien Favre a fait son grand retour à l’OGC Nice. Le technicien suisse passé entre temps par le Borussia Dortmund, en Bundesliga, s’est réjoui de retrouver un club qu’il apprécie beaucoup et qui est désormais sous pavillon INEOS.

« Ce qu’ils veulent construire et continuer de construire, c’est quelque chose de très important, a-t-il confié lors de sa conférence de présentation. D’ici deux ans, Nice doit faire en sorte de progresser encore et de faire de belles choses. L’équipe doit régulièrement finir dans les trois premiers du classement. »

Un discours ambitieux, qui s’inscrit dans le projet porté par le milliardaire britannique et résident monégasque Jim Ratcliffe. Le propriétaire de l’OGC Nice, qui s’est positionné il y a quelques semaines dans le rachat de Chelsea, en a profité pour adresser une lettre à ses supporters.

Beaucoup d’ambitions

« Nous clôturons le premier chapitre de la propriété d’INEOS au terme de ces trois ans et nous entamons une nouvelle phase, a-t-il écrit. Nous pensons que c’est le moment d’élever nos ambitions et nous voulons un club reconnu pour son style de jeu » tout en étant « constamment compétitif en France et au niveau européen. »

Un discours là encore plein d’ambitions, qui laisse présager un mercato agressif de la part de l’OGC Nice, sans folies pour autant. « On ne parle pas de grands noms, mais de recruter de la meilleure des façons et donner au coach les moyens de bien travailler, a déclaré le président du club, Jean-Pierre Rivère.

L’OGC Nice a aujourd’hui des revenus, mais pas suffisamment par rapport aux concurrents directs comme Marseille ou Lyon. On a cette contrainte du fair-play financier, mais nous allons essayer de faire le maximum tout en restant dans les limites. »

Devenir une place forte du football français dans les années à venir en progressant à tous les niveaux et sans tomber dans les excès, tel est l’objectif de l’OGC Nice et de ses actionnaires dans un avenir proche.