Publicité »
Récit

Rolex Monte-Carlo Masters : Le sacre d’Andrey Rublev, le rêve envolé de Romain Arneodo

Rublev-Rolex
Andrey Rublev a remporté son premier titre en Masters 1000 (Photo DR)

Finaliste ici-même en 2021, le Russe a remporté ce dimanche son premier titre en Masters 1000 en venant à bout d’Holger Rune (5-7, 6-2, 7-5) après avoir pourtant perdu la première manche.

Il en est tombé à la renverse. Allongé sur le sol après un ultime ace, Andrey Rublev a mis du temps à y croire. Et pourtant. À 25 ans et après avoir perdu en 2021 en finale face à Stefanos Tsitsipas, le Russe a fini par conquérir le titre en Principauté.

Publicité

Au terme d’un long combat de 2h34, Rublev a renversé la tendance pour dompter un Holger Rune qui pourra nourrir des regrets, lui qui semblait maîtriser son sujet à l’issue du premier set et dans le troisième, après avoir mené 3-0.

Holger Rune a laissé passer trop d’occasions

Mais Rublev n’a jamais lâché, même largement mené, pour décrocher le plus beau titre de sa carrière. Ce qu’il n’a pas manqué de saluer. « C’est un sentiment très agréable, après avoir tant lutté. Finalement, je l’ai fait. Je l’ai fait à Monaco, lors d’un tournoi vraiment historique. Gagner un match comme ça, en étant mené 4-1, 0-30, et être capable de revenir, c’est comme un conte de fées. »

En face, le jeune danois a semblé accuser le coup en fin de match. Déjà engagé dans un long combat en demi-finale face à Jannik Sinner, Rune a manqué l’occasion de gagner la troisième manche, menant jusqu’à 4-1. Mais l’histoire retiendra que c’était l’année d’Andrey Rublev. Pour Holger Rune, il faudra encore patienter.

Publicité »

Romain Arneodo tout proche du titre en double

Les deux balles de match en leur faveur dans le super tie-break n’auront pas suffi. Au terme d’une remontée admirable après avoir concédé un cinglant 6-0 dans la première manche, Romain Arneodo et Sam Weissborn se sont offerts le droit de rêver, jusqu’au bout du suspense (6-0, 4-6, 14-12).

Un scénario fou, que le représentant monégasque a eu du mal à digérer, malgré un parcours incroyable tout au long de la semaine. Ému en conférence de presse, Romain Arneodo n’a pas caché sa déception de ne pas inscrire son nom au palmarès du Rolex Monte-Carlo Masters.

« Je suis extrêmement fier d’avoir joué ce match, mais je me sens tellement déçu car nous avons manqué de nombreuses occasions, a-t-il confié. Pour l’instant, j’ai encore du mal à relativiser. Je rêvais d’inscrire mon nom ici, sur le marbre du club, à l’endroit où je bois mon café tous les matins…»

Publicité »

Mais l’avenir s’annonce radieux pour Arneodo, qui s’apprête désormais à disputer les tournois du Grand Chelem et notamment le prochain Roland-Garros (28 mai-11 juin).