Publicité »
Pratique

Soleil, vagues et randonnées : découvrez les sentiers du littoral

sentier maritime roquebrune
Le sentier des douaniers de Monaco à Roquebrune-Cap-Martin - © Monaco Tribune

Monaco Tribune vous propose trois circuits à faire sans modération.

Pour faire du sport sur la Côte d’Azur, pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable ? Après les stations MonaMove, voici une autre suggestion de la rédaction : vous promener sur les sentiers.

Publicité

Prenez par exemple le Chemin des Douaniers, à Cap d’Ail, qui rejoint la plage Marquet à la plage Mala. Une randonnée facile, accessible à tous, qui s’étend sur cinq kilomètres, comptez donc 2h30 pour un aller-retour. L’occasion idéale pour se promener, y compris avec des enfants ou son chien, car la zone est essentiellement plate, avec quelques panneaux pour en apprendre plus sur la faune et la flore environnantes.

sentier maritime cap d'ail monaco
Le Sentier du Littoral de Cap d’Ail – © Monaco Tribune

Vous aurez en prime une jolie vue sur les vagues qui s’écrasent sur les rochers, car vous longez tout simplement le bord de mer. Attention tout de même : si le vent souffle fort, certaines parties de ce sentier peuvent être interdites d’accès.

Pour s’y rendre : depuis le parking de la plage Marquet, engagez-vous sur le sentier littoral qui serpente entre de gros blocs rocheux jusqu’à la pointe des Douaniers.

Publicité »

De l’autre côté de Monaco, le Tour du Cap Martin, à Roquebrune, vous propose là aussi une promenade le long du bord de mer, sur 4,6 kilomètres (soit deux heures pour un aller-retour). Facile à réaliser, elle convient parfaitement aux familles et vous permettra de découvrir de superbes villas du littoral méditerranéen, comme la villa Cyrnos, occupée au début du siècle par l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, ou le célèbre cabanon de l’architecte et urbaniste « Le Corbusier ».

sentier maritime roquebrune monaco
Une balade facile en le long du littoral sur le sentier des douaniers, entre Monaco et Roquebrune – © Monaco Tribune

Pour s’y rendre : depuis la gare de Carnolès, rejoindre le bord de mer et le suivre à droite en direction du cap Martin. L’avenue W. Churchill prend le relais (à gauche) et mène au bout du cap.

Enfin, pour les randonneurs plus chevronnés, le Tour de la Tête de Chien vous attend. Etendue sur 6,3 kilomètres, soit quatre heures de marche, elle s’adresse aux marcheurs qui peuvent gravir quelques falaises sans difficulté. Car il va falloir monter pour atteindre l’observatoire naturel de la Méditerranée, juché à 550 mètres au-dessus des flots. Mais la vue à couper le souffle sur Monaco et sur la Côte d’Azur vaut le détour.

Publicité »

Pour s’y rendre : depuis le parking central de Cap d’Ail, remontez le chemin des Mimosas qui rejoint la moyenne corniche. Traversez-la et remontez le « chemin romain », une petite impasse qui avoisine un lotissement. Traversez un peu plus haut la RD 37 et continuez l’ascension via les balises 611, 612, 602 et 603 par un sentier en coupant la RD 37. Longez les falaises de la Loubière jusqu’au sommet de la Tête de Chien.

La marche, meilleure alliée minceur

Quel que soit le sentier pour lequel vous optez, les bénéfices pour votre santé sont incontestables. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la pratique de la marche peut contribuer à lutter contre le surpoids ainsi qu’à réduire la sédentarité, à l’origine d’un million de décès par an dans la région européenne. Effet moins connu, mais tout aussi intéressant, la marche (comme le vélo) peut aider à diminuer la pollution de l’air, qui fait plus d’un demi-million de morts par an.

Pour rappel, et toujours selon l’OMS, marcher pendant 30 minutes presque tous les jours réduit le risque de mortalité d’au moins 10 %. Les risques de développer une maladie cardiovasculaire ou un diabète de type 2 sont également réduits grâce à ce sport.

Notre avis

De beaux paysages, le soleil au rendez-vous et les embruns salés… Les sentiers du littoral tiennent leurs promesses. Retrouvez en vidéo nos impressions sur celui de Roquebrune-Cap-Martin.

Publicité »