Où trouver les meilleurs endroits pour randonner de la Côte d’Azur ? Comment planifier votre itinéraire et savoir quoi emporter avec vous ? Monaco Tribune a rencontré un passionné de randonnée pour répondre à ses questions et obtenir tous les conseils et astuces nécessaires pour passer un été dans les montagnes de la Côte d’Azur.

Depuis le jour où il a appris à marcher, Michal Balážia n’a pas cessé d’explorer le plein air. Après avoir passé son temps à explorer les collines de la Slovaquie, il s’est installé sur la Côte d’Azur et profite maintenant des montagnes de la Riviera.

« J’ai parlé avec quelques amis et en deux semaines, nous avions un groupe de randonnée. » Depuis, il randonne le long de la Côte d’Azur presque tous les week-ends avec son groupe Facebook « Mountain Gang. » Un groupe ouvert à tous, avec des débutants ou bien des pros de l’alpinisme. Ensemble, ils ont jusqu’à présent parcouru environ 80 sentiers. Ainsi, Michal a plusieurs astuces à partager avec nous.

© Mountain Gang

Utiliser une carte hors ligne

Au lieu de prendre une carte papier, Michal recommande de planifier un parcours en ligne via la Carte Topographique IGN, de le tracer dans wandermap, puis de télécharger le GPS de l’itinéraire dans une application smartphone hors ligne, telle que MAPS.ME. De plus, il conseille vivement d’emporter plusieurs chargeurs de téléphones portables pour éviter de se retrouver sans batterie et de se perdre. « J’emporte toujours deux batteries d’alimentation, » dit-il.

Prendre les trains et les bus

Pour Michal, « avoir une voiture est une contrainte et vous risquez de vous restreindre. » Ainsi, pour éviter de revenir à son point de départ et de refaire la moitié du parcours, il vaut mieux privilégier les transports en commun. Pour exemple, depuis Nice, vous pouvez prendre de multiples bus (90, 91, 720, 770, 790) et trains (Nice-Digne, Nice-Tende) conçus pour vous emmener directement en montagne, toute l’année.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Aquarando : explorer les Alpes-Maritimes avec les pieds dans l’eau

Faire le plein d’énergie et attention à vous

Les en-cas sont primordiaux pour garder de l’énergie. Selon Michal, « les noix sont les meilleures » tout comme « les amandes ou les noix de cajou. » Si vous pouvez trouver des barres énergétiques « contenant au moins 60 % de noix, » elles vous feront également du bien. N’oubliez pas non plus d’emporter au moins deux litres d’eau !

>> À LIRE AUSSI : Quels sont les bienfaits de la montagne et de l’altitude pour notre organisme ?

Opter pour l’aventure et passer la nuit sur place

« Les randonnées de nuit sont tout simplement les meilleures… c’est un tout autre niveau d’aventure. » Si les randonnées prolongées sont plus intéressantes, il y a quelques éléments à prendre en compte. « Penser à apporter une lampe, un sac de couchage et réserver un refuge à l’avance. » Cependant, assurez-vous d’arriver à l’heure au lieu de séjour ! Michal l’a appris à ses dépens en séjournant au refuge de Rabuons après une randonnée au Mont Ténibre.

« Nous étions en retard et nous avons manqué l’heure limite de 19 heures. Selon la loi, le gardien du refuge doit s’assurer que tout le monde est rentré. Comme il n’avait pas de nouvelles de nous (nous avons été vraiment lents et n’avions pas de signal téléphonique), il a appelé les hélicoptères. »

Prévoir la bonne tenue

Si vous prévoyez une randonnée longue ou une aventure de nuit, pensez à investir dans une ceinture de hanche. « Elle enlève environ 70 % du poids du sac à dos de vos épaules. » Quant aux chaussures, « les gens ont tendance à en faire trop avec des chaussures très solides, de type militaire, et finissent par avoir des ampoules et des pieds douloureux… des baskets confortables feront l’affaire. » Crème solaire, lunettes de soleil et casquette sont également indispensables.

>> À LIRE AUSSI : A la découverte des 7000km de randonnées pédestres des Alpes-Maritimes !

Les chèvres sauvages /© Mountain Gang

Parc national du Mercantour : le lieu de randonnée préféré de notre expert

Situées au pied des Alpes, « les montagnes sont abruptes, on prend très vite de l’altitude. Si la météo est bonne, on peut même apercevoir la Corse. « 

La randonnée dans La Vallée des Merveilles a été un moment particulièrement mémorable pour Michal. Tout comme dans son nom, cet itinéraire est plein de merveilles.

Entre les bains rafraîchissants dans les lacs de montagne, et les chèvres sauvages qui vous accompagnent tout au long de la randonnée, il y a de quoi admirer en grimpant vers les sommets de 3 000 mètres. « C’est comme une encyclopédie de la biodiversité. » Marmottes, vautours, et même des traces de sangliers sont visibles sur le parcours. Si les sangliers sont difficiles à repérer, Michal décrit comment ils « utilisent leur nez pour déterrer les petites graines et les racines des plantes. Si un chemin est complètement détruit, c’est souvent parce qu’il y avait des sangliers affamés ! « 

Par son histoire et sa randonnée, cette vallée est « comme un musée à ciel ouvert. » À un endroit, « on peut voir des gravures rupestres de l’âge du cuivre et du début de l’âge du bronze sur les rochers. » C’était « la cerise sur le gâteau de toutes les randonnées que nous avons faites.« 

© Mountain Gang

Alors, qu’est-ce que vous attendez ? Préparez votre sac, planifiez votre itinéraire et partez dans les montagnes pour profiter d’une vue imprenable sur la Côte d’Azur !

>> À LIRE AUSSI : TOP 10 des visites à faire sur la Côte d’Azur