Publicité »
Récit

Historique : L’AS Monaco Basket rejoint le Final Four de l’Euroleague

Roca-Team-min
Le Prince Albert II et Aleksej Fedoricsev ont célébré la qualification historique de la Roca Team avec les joueurs et le staff à la fin du match (Photo © Euroleague)

C’est la première fois depuis 1997 qu’un club français réalise cette performance.

Le match : 97-86

Dans une salle Gaston-Médecin incandescente et sous les yeux du Prince Albert II, Aleksej Fedoricsev et l’ensemble des ministres de la Principauté, les hommes de Sasa Obradovic sont allés décrocher le graal au bout du suspense, au terme d’un ultime match irrespirable du début à la fin.

Publicité

Maladroits et trop passifs en défense lors du premier quart-temps avec plus de trente points encaissés, les Monégasques sont parvenus à revenir dans le match au début du deuxième quart-temps en infligeant un cinglant 15-0 à leurs adversaires, dans le sillage de Mike James, éblouissant en première période mais absent après la pause (21 points au total).

Quatre minutes de pure folie qui n’ont pas permis aux Roca Boys de se détacher. La faute à l’insolente réussite des joueurs du Maccabi Tel Aviv à trois points (14/29), qui sont restés au contact à la pause (53-49). Au retour des vestiaires, les visiteurs ont continué d’enchaîner les tirs longue distance, dans le sillage d’un Wade Baldwin IV en réussite (27 points).

Publicité »

Mike James en difficulté, c’est Jordan Loyd qui a pris les commandes de la rencontre dans le dernier quart-temps (voir ci-dessous), permettant à la Roca Team de recoller après avoir été menée (74-77), puis de se détacher en fin de match.

Avec un écart qui est monté à neuf points, puis finalement à onze, les coéquipiers de Yakuba Ouattara (9 points) ont célébré leur qualification historique pour le Final Four à quelques secondes de la fin, plongeant Gaston-Médecin dans l’effervescence.

L’AS Monaco rejoint ainsi l’Olympiakos, le FC Barcelone et le Partizan Belgrade dans le dernier carré de la compétition, qui se disputera entre le 19 et le 21 mai prochain à Kaunas en Lituanie. Les Monégasques seront opposés dans la première demi-finale à l’Olympiakos. Pour une revanche de la saison dernière ?

Le joueur : Jordan Loyd éblouissant dans le 4e quart-temps

Il n’a pas tremblé. Sur la ligne des lancers-francs, malgré les cris hostiles des supporters israéliens massés dans les tribunes de Gaston-Médecin, l’arrière américain a converti deux lancers après avoir inscrit un panier à trois points magique, permettant aux siens de prendre quatre points d’avance (83-79).

Jordan-Loyd-AS-Monaco-Basket
Jordan Loyd et les Roca Boys disputeront le Final Four de la compétition – © Direction de la Communication/Stephane Danna

Quelques secondes plus tard, Jordan Loyd a remis ça, en inscrivant cette fois ses trois lancers-francs à la suite d’une nouvelle faute adverse sur un shoot à trois points du natif de Chicago. Avec huit points d’affilé, Jordan Loyd a porté la Roca Team dans cette fin de rencontre, participant grandement à la qualification de son équipe.

Le chiffre : 26

Pour la première fois depuis 1997, soit 26 ans, un club français verra le Final Four de l’Euroleague.

Publicité »

Les déclarations : « C’est une soirée historique pour nous »

Sasa Obradovic, en conférence de presse : « Je ne peux pas expliquer à quel point je suis heureux aujourd’hui, car cela a été très éprouvant sur le plan émotionnel. C’était une soirée historique pour moi, pour Monaco et pour la plupart des joueurs. Le basket français a attendu ce moment depuis si longtemps. Nous méritons ce genre de récompense. »

Le Prince Albert II, au micro de Skweek : « C’est formidable de se qualifier pour le Final Four. On a vu un grand match, d’une grande intensité, entre deux belles équipes. C’est extraordinaire pour le sport monégasque et la Principauté en général. Je suis fier de ce club, qui était il y a quelques années plusieurs échelons en-dessous. On peut se permettre de rêver (de titre), mais cela va être très difficile. On se doit d’y croire jusqu’au bout. »

La perf’ : De la N1 au Final Four en seulement 10 ans

Rendez-vous compte. De la Nationale 1 en 2013 au Final Four en 2023. Le tout avec un titre en Eurocoupe en 2021 et une Coupe de France décrochée il y a quelques semaines.

En une décennie, d’abord avec l’homme d’affaires ukrainien Sergey Dyadechko puis désormais avec Aleksej Fedoricsev, la Roca Team a emprunté une trajectoire ascendante presque incomparable tous sports confondus.

Une performance extraordinaire que n’ont pas manqué de souligner l’ensemble des acteurs du basket français, et notamment l’ensemble des clubs de Betclic Elite, qui ont félicité la qualification monégasque sur leurs réseaux sociaux.

Publicité »

Désormais, l’AS Monaco Basket se prend à rêver encore plus grand. Petit poucet de ce Final Four avec un budget de 14,7 millions d’euros contre 44 millions pour le Real Madrid ou 43,5 pour FC Barcelone, les hommes de Sasa Obradovic n’ont pas à perdre.