Le Gouvernement princier a dévoilé ce mardi 28 avril les détails du plan de levée du confinement de la Principauté qui débutera le 4 mai.

Tour à tour, le Ministre d’Etat Serge Telle et les Conseillers de Gouvernement-Ministres, Didier Gamerdinger (Ministre des Affaires Sociales et de la Santé), Patrice Cellario (Ministre de l’Intérieur) et Jean Castellini (Ministre des Finances et de l’Économie), ont explicité le phasage progressif des principales mesures qui vont cadencer la reprise de l’activité, à la fois dans les commerces, à l’école, et dans la société d’une manière générale.

A l’aune d’un bilan épidémique Covid-19 stabilisé en Principauté (95 cas avérés, 4 décès à déplorer), le succès de ce plan de déconfinement dépendra de la vigilance et de l’implication de tous et sera déployé au fil de ses étapes uniquement si la situation sanitaire évolue favorablement. Il implique dès le 4 mai la mise en œuvre des gestes barrière et de 10 conditions indispensables.

10 conditions indispensables :

  1. du gel hydroalcoolique disponible partout
  2. une asepsie régulière des lieux de passage et de contact
  3. le port du masque est très fortement recommandé dans l’espace public et obligatoire dans les transports et les commerces
  4. le port des gants n’est pas souhaité
  5. la distanciation sanitaire est la norme ; elle est mise en œuvre par la limitation des jauges, le principe de la prise de rendez-vous et la ventilation des flux
  6.  le plexiglass est recommandé aux caisses des commerces
  7. des contrôles permanents du respect de ces normes sera opéré
  8. pour les cabinets de soins, salons de coiffure, dentistes, la prise de rendez-vous sera obligatoire pour éviter les salles d’attente
  9. pas de rassemblement public de plus de 5 personnes
  10. pas de réouverture des espaces de sports et des aires de jeux

Les trois étapes du déconfinement :

ETAPE 1 : Ouverture le 4 mai

  • de tous les commerces (une personne/4m²), à l’exception des cafés, restaurants, hôtels
  • des lieux de culte (distance de sécurité sanitaire de 1,5 m. + masque)
  • des salons de coiffure, d’esthétique ou cabinet de soins uniquement sur rendez-vous
  • des chantiers privés et publics
  • poursuite des ventes à emporter (avec régulation de la file d’attente)
  • reprise d’un service normal à la Compagnie des Autobus de Monaco
  • interdiction des escales de navires de croisière
  • sorties du port autorisées pour les bateaux privés
  • reprise partielle du trafic à l’Héliport (charters privés)
  • enfin reprise de l’activité au sein de la Fonction Publique en continuant néanmoins à privilégier le télétravail et les visioconférences à distance. Toutefois, les administrations appelées à accueillir du public vont rouvrir leurs portes.

ETAPE 2 : 11 mai

Reprise d’activité progressive et partielle dans les écoles, privilégiant les classes à enjeux d’examens et obéissant à un cadre strict de respect des normes sanitaires : masques obligatoires pour les enseignants et les élèves, pas de cantine scolaire, fonctionnement en demi-groupes, pas de cours de sport.

Le calendrier scolaire s’établit ainsi :

  • Le 11 mai : retour des lycéens (classes de 1ère, Terminale et BTS)
  • Le 18 mai : retour des collégiens (classes de 6ème, 3ème et AIS)
  • Le 25 mai : retour des primaires (classes de CP et CM2)

Toutes les autres classes ne rentrent pas et poursuivent le travail éducatif à distance.
Pas de réouverture des maternelles, des crèches et de l’Académie de Musique.

ETAPE 3 : à partir de début juin

Cette phase se réalisera uniquement si les conditions sanitaires observées lors de deux premières phases le permettent, le Gouvernement est prêt à envisager au cas par cas la réouverture des :

  • restaurants et cafés
  • salles de jeux
  • salles d’exposition
  • cinémas
  • activités sportives (sports individuels en extérieur surtout)
  • plages et des piscines
  •  salles de sport

Le ministre d’Etat Serge Telle a souligné qu’il va falloir « rester vigilant entre l’activité économique et la circulation du virus » et « trouver un équilibre entre la santé jamais sacrifiée et l’économie qui doit repartir ». Il a ajouté que les Monégasques ne verront pas « la vie d’avant » puisqu’il faut « vivre avec un virus qu’on ne connait pas vraiment » mais néanmoins « comme on a contrôlé l’épidémie, on doit retrouver une vie normale ».

Le Prince Albert II annonce la fin du confinement strict le 4 mai