Vingt panneaux 3D destinés à développer la biodiversité marine ont été dévoilés ce mardi, en présence du Prince Albert et de représentants politiques de la Principauté.

Conçus par la Direction de l’Environnement et le bureau d’études SETEC, ces panneaux seront immergés à 35m de profondeur en octobre, au large de Fontvieille. Ils seront fixés aux structures sous-marines artificielles installées depuis 2014 et dont les parois, en raison de leur manque d’aspérité, n’ont pas été suffisamment colonisées par la biodiversité marine.

Du béton fibré, sans danger pour les espèces marines

C’est justement tout l’intérêt de ces panneaux, qui ont été pensés pour favoriser le développement de cette biodiversité. À commencer par leur forme, qui reproduit l’apparence des roches naturelles du littoral. Imprimés en 3D à partir de béton fibré, une matière inerte pour le milieu marin, ils seront d’excellents supports du fait de leur aspérité rugueuse. Au total, vingt panneaux avec différentes structures, épaisseurs ou encore profondeurs de failles ont été fabriqués.

Sur le long terme, des panneaux semblables pourront être installés sur les multiples ouvrages artificiels de la Principauté (parois de digues, blocs de stabilisation…) afin d’améliorer la biodiversité marine du littoral.

biodiversité-littoral-monaco(1)
Direction de la Communication/Manuel Vitali