Extreme E, le championnat international de SUV, débutera en 2021. Engagé en faveur de l’environnement et visant à sensibiliser face au changement climatique, cette série de courses de SUV électriques cherche actuellement des scientifiques afin de mener des recherches sur l’océan, à bord du navire Saint-Helena qui transporte les voitures Extreme E autour du monde. 

Extreme E a lancé un appel à candidatures auprès de scientifiques afin de mener des recherches sur le changement climatique à bord du Saint Helena, le navire qui conduira les équipes et les voitures d’Extreme E dans le monde entier. Les recherches auront pour vocation de mieux comprendre le changement climatique et ses conséquences, ainsi que d’étudier les moyens permettant de s’y adapter.

« Cela sera une opportunité pour un large panel de scientifiques et nous espérons vraiment cibler les chercheurs qui sont sous représentés sur les navires, à travers le monde », a déclaré le Dr Lucy Woodall, chercheuse à l’Université d’Oxford et membre du comité scientifique d’Extreme E.

Une course durable soutenue par Lewis Hamilton

La série de courses, qui vise à être totalement neutre en carbone, est soutenue par le pilote de F1 Lewis Hamilton. Ce dernier a fondé sa propre équipe de course Extreme E, nommée X44 en référence à son numéro de course.

« L’Extreme E m’a vraiment séduit en raison de son caractère environnemental. Chacun d’entre nous est en mesure de faire la différence, et pouvoir utiliser mon amour de la course mais aussi mon amour de la planète afin d’avoir un impact positif signifie énormément pour moi », a déclaré Hamilton.

Toutes les courses se dérouleront dans des endroits reculés et menacés par le changement climatique. Elles se tiendront en même temps que les courses du championnat de bateaux électriques UIM E1 World Electric Powerboat. Des courses au Brésil, au Sénégal et au Groenland ont déjà été confirmées.