Dans un rapport publié début septembre, le service Copernicus concernant le changement climatique lance l’alerte sur les effets dévastateurs des vagues de chaleur marine sur les coraux.

Les coraux sont des organismes connus pour héberger une très grande biodiversité marine. Mais ce sont également des êtres vivants fragiles, à la lumière mais aussi à la chaleur. Selon le programme européen Copernicus, le mois d’août 2020 a été marqué par plusieurs épisodes de vagues de chaleur marine, qui peuvent être fatales aux coraux (et à tout l’écosystème marin en général).

Plus de stress et de maladies

Une vague de chaleur océanique désigne un épisode inhabituel de réchauffement des températures de surface de la mer. Le mois dernier, la température de l’eau dans certaines zones de la mer Méditerranée était 2, 3 voire 4 degrés au-dessus de la normale. Une eau à la température plus élevée entraîne chez les coraux un stress physiologique et une virulence plus importante des maladies, ce qui provoque inexorablement leur mort. Pour un grand nombre d’espèces, une température supérieure à 25 degrés est la limite à ne pas franchir.

Mais avec le réchauffement climatique, les vagues de chaleur marine deviennent plus intenses et plus longues. Selon un rapport de l’Organisation météorologique mondiale, les récifs coralliens devraient diminuer de 70 à 90 % en cas de réchauffement de 1,5 degrés, et de plus de 99 % en cas de réchauffement de 2 degrés.