Ce lundi 11 janvier, le Prince Albert II de Monaco prenait part au sommet #OnePlanetSummit. Un événement organisé par la France à Paris et réunissant des leaders internationaux autour de la question de la préservation de la biodiversité.

En concertation avec les Nations Unies et la Banque Mondiale, la France s’est chargée de la quatrième édition des One Planet Summit. À travers le monde, nombreux ont répondu présent, que ce soit de manière physique ou en ligne. Parmi eux ? Des chefs d’Etat et de Gouvernement, des leaders d’organisations internationales, des responsables d’entreprises et de la société civile et le Prince Albert II.

>> À LIRE AUSSI : Yvan Griboval, célèbre navigateur au service du Prince Albert II et des océans

Lors de la session consacrée à la protection des espaces marins et terrestres, le Souverain a évoqué l’exemple de deux initiatives développées en Méditerranée avec le soutien des fondations : The MedFund (dédiée à la préservation des aires marines protégées) et Beyond Plastic Med – BeMed (consacrée à la lutte contre la pollution plastique).

Agir pour la préservation des mers et des forêts c’est agir pour la survie de l’humanité

Prince Albert II

Une mission internationale

Lors de cet événement, les différents acteurs se sont engagés à agir pour préserver et restaurer les écosystèmes, tout comme pour amorcer des changements dans notre économie. C’est dire que la crise de la Covid-19 a tiré la sonnette d’alarme sur le besoin de protéger la biodiversité.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Alban Michon, explorateur polaire, plongeur extrême, engagé contre la montée des eaux

De son côté, le président français Emmanuel Macron a déclaré sur son compte Twitter : « La France s’est engagée à protéger au moins 30 % de ses espaces terrestres et maritimes d’ici 2022. Pour réussir, ce combat pour notre biodiversité doit être mondial : au #OnePlanetSummit, nous embarquons avec nous 50 États avec cet objectif pour 2030. »