Bouleversé, chamboulé, modifié, mais finalement et heureusement maintenu, le Rallye Monte-Carlo 2021 (21 au 24 janvier) s’annonce palpitant, dans un duel à quatre pour la victoire et un match entre deux constructeurs : Toyota et Hyundai. Vainqueur pour la première fois en Principauté lors de la dernière édition, Thierry Neuville remet son titre en jeu. Alors, qui succèdera au Belge cette année ? Sébastien Ogier, Ott Tänak, Elfyn Evans ou tout simplement lui-même ?

Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC)

Il ne l’a pas oublié, cette édition 2020, remportée pour la première fois par Thierry Neuville, après six ans de sacre sans partage. Animé par un sentiment de revanche et pour ce qui pourrait être son dernier Monte-Carlo (le Français pourrait mettre un terme à sa carrière en WRC à l’issue de la saison), Sébastien Ogier a deux records dans le viseur : celui d’une huitième victoire dans le mythique rallye monégasque (record absolu) et celui d’une victoire avec un quatrième constructeurs différents (après Volkswagen, Ford et Citröen).

>> À LIRE AUSSI : Ogier, Loeb, Mäkinen, Röhrl, Sainz… Ils ont marqué l’histoire du Rallye Monte-Carlo

Une prouesse seulement réalisée par l’Allemand Walter Röhrl (Fiat, Opel, Lancia, Audi) dans l’histoire. Au volant de sa Toyota pour la deuxième année consécutive, le Gapençais au sept titres de champion du monde des rallyes s’avance comme le grand favori de cette édition 2021 du Rallye Monte-Carlo. Mais dans son sillage, le tenant du titre belge pourrait avoir son mot à dire. De là à bousculer le champion du monde en titre sur ses terres ?

Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC)

Il l’a tellement attendue, ce succès en Principauté. Jusqu’à la délivrance, lors de la dernière édition, qui l’a sacré pour la première fois, lui qui réside à l’année à Monaco. Une victoire dans le Monte-Carlo n’est pas une victoire comme les autres, et ce n’est pas le Belge qui dira le contraire. Après avoir tenté pendant de nombreuses années de titiller Sébastien Ogier, le Belge y est enfin parvenu au terme d’un rallye qui restera mémorable, tant le pilote Hyundai a pris tous les risques pour l’emporter.

>> À LIRE AUSSI : Retour sur les 5 moments forts du Rallye Monte-Carlo 2020

Mais désormais, Neuville s’attaque à un défi encore plus grand : celui de défendre son titre. Passé une nouvelle fois à côté du championnat du monde des pilotes l’an dernier, le Monégasque d’adoption entend bien démarrer la saison en trombe, tout en soignant sa régularité tout au long de la saison pour enfin décrocher le graal. Premier Monte-Carlo l’année dernière, premier titre cette saison ?

Ott Tänak (Hyundai i20 WRC)

Sa violente sortie de route l’année dernière a marqué les esprits. Pour son tout premier rallye au volant de la Hyundai i20, l’Estonien avait subi une incroyable série de tonneaux en contrebas de la route dans l’ES 4 entre Saint-Clément-sur-Durance et Freissinières.

>> À LIRE AUSSI : Jacky Ickx : « Charles Leclerc est une bénédiction pour la Principauté »

De quoi ruiner ses chances de victoire dans le Monte-Carlo. Mais après une saison achevée à la troisième place du championnat du monde des pilotes, derrière Sébastien Ogier et Elfyn Evans, c’est un Ott Tänak revanchard qui se présente en Principauté. Sans pression, le champion du monde 2019 pourrait bien se mêler à la lutte pour la victoire finale en s’immiscent dans le duel tant attendu entre Ogier et Neuville.

Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC)

Il est passé tout proche de tutoyer les sommets, de caresser les étoiles du WRC. Longtemps en tête du championnat du monde la saison dernière, le Gallois a finalement laissé échapper le titre au profit de Sébastien Ogier, au terme d’une saison tronquée par la Covid-19, qui a vu Elfyn Evans céder sous la pression de son coéquipier chez Toyota.

>> À LIRE AUSSI : À Monaco, pères et fils unis sous la passion de l’automobile

Cette saison, la bataille entre le Français et le Britannique promet une nouvelle fois de faire rage. Et si Ogier semble un cran au-dessus au Monte-Carlo, de part son pilotage et ses victoires, le natif Dolgellau au Pays-de-Galles pourrait profiter de la moindre erreur du duo Ogier-Neuville pour se frayer un chemin vers la victoire. Surtout dans un Rallye Monte-Carlo 2021 fortement enneigé, ce qui n’est pas pour déplaire au dernier vainqueur du Rallye de Suède.

Ils pourraient aussi se distinguer : Kalle Rovanperä (Toyota Yaris WRC), Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC), Dani Sordo (Hyundai i20 WRC).