Auteur d’une entrée en jeu fracassante couronnée d’un but libérateur face au Stade Brestois, dimanche après-midi lors de la victoire de l’AS Monaco (2-0), l’international monténégrin a une nouvelle fois marqué des points aux yeux de Niko Kovac. De quoi relancer la concurrence en attaque pour cette fin de saison ?

Niko Kovac ne va pas s’en plaindre. Quel entraîneur de Ligue 1 ne rêverait pas d’avoir le choix entre cinq internationaux pour composer son attaque ? Avec Wissam Ben Yedder, Kevin Volland, Stevan Jovetic, Pietro Pellegri ou encore Aleksandr Golovin, qui comme l’a confirmé l’entraîneur monégasque en conférence de presse ce mardi « préfère évoluer dans l’axe, au poste de numéro 10 » , Kovac a l’embarras du choix devant. Sauf que derrière l’intouchable et prolifique duo Ben Yedder-Volland (26 buts, 8 passes décisives), un homme se distingue de plus en plus depuis quelques semaines : Stevan Jovetic.

>> À LIRE AUSSI : Stevan Jovetic : « J’ai envie d’apporter plus à l’AS Monaco »

Déjà buteur en 32e de finale de Coupe de France face à Grenoble (0-1) le mois dernier quand Niko Kovac lui a confié les clés de l’attaque aux côtés de Pietro Pellegri, l’international monténégrin (3 buts en Ligue 1 cette saison) a remis ça dimanche, en débloquant la situation face à Brest d’une frappe enroulée parfaite qui n’a laissé aucune chance à Gautier Larsonneur, pourtant héroïque jusque-là. Une réalisation pleine de sang-froid, qui a permis à l’AS Monaco d’arracher une nouvelle victoire grâce à l’apport de ses entrants.

Wissam Ben Yedder menacé ?

Car dans le nouveau système hybride en 3-5-2 mis en place par Niko Kovac, les places dans l’axe en attaque son chères, et seuls Wissam Ben Yedder et Kevin Volland pourraient être amenés à laisser place à l’ancien citizen, la place de Sofiane Diop étant éventuellement remise en question par Aleksandr Golovin, quand ce dernier « aura tous les feux au vert de la part du département médical » pour débuter comme titulaire.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Un Jovetic brillant, une jeunesse pétillante… Les notes des Monégasques face à Grenoble

L’international allemand étant intouchable aux yeux du technicien croate – Volland est précieux dans son travail défensif et termine toutes les rencontres à l’inverse de Ben Yedder – les regards se tournent justement vers l’international français, qui alterne le bon (un doublé face à Lorient) et le moins bon (un pénalty manqué face à Brest) ces derniers temps. Si Niko Kovac ne cesse de clamer son admiration pour son capitaine, les performances récentes de Jovetic pourraient conduire l’entraîneur monégasque à quelques ajustements, en tous cas sur certaines rencontres. Mais l’aura, le vécu et l’importance de l’international français dans le vestiaire sont autant d’arguments qui poussent Kovac à maintenir – pour l’instant – sa confiance envers son buteur.

La Coupe de France comme récompense ?

En l’absence de Coupe d’Europe cette année, une donnée qui devrait changer la saison prochaine, difficile en effet pour le Monténégrin de débuter dans la peau d’un titulaire. Si la règle des cinq changements (et heureusement) permet à Jovetic de rentrer quasiment systématiquement en cours de match, ses dernières entrées ne semblent plus seulement destinées à faire souffler Ben Yedder ou Volland, mais bien à débloquer des situations bien mal engagées, comme face à Brest. La preuve lors de cette dernière entrée en jeu dimanche, où Niko Kovac n’a pas attendu le dernier quart d’heure pour le faire entrer (Jovetic a pris la place de Ben Yedder à la 59e minute).

>> À LIRE AUSSI : ENTRETIEN. Sofiane Diop : « Je m’étais juré que je reviendrai à Monaco pour m’imposer »

Irréprochable dans son attitude, le Monténégrin a montré un visage conquérant lors de cette demi-heure passée sur la pelouse du Louis II, n’hésitant pas aller au duel et à se procurer des occasions, à l’image d’une frappe repoussée par Larsonneur, peu avant son but. Une performance qui démontre la gestion admirable et irréprochable de Niko Kovac, capable de maintenir l’ensemble de son groupe en éveil, des titulaires aux remplaçants. Si face à Strasbourg, ce mercredi soir (21h), l’entraîneur de l’ASM devrait une nouvelle fois accorder sa confiance au duo Ben Yedder-Volland, nul doute que Jovetic sera titularisé lundi prochain (21h) face à l’OGC Nice en Coupe de France. Pour prouver une fois de plus qu’il mérite d’ôter sa chasuble dès le coup d’envoi ?