Monaco Tribune vous propose la sélection des meilleures boissons fabriquées à Monaco. À consommer avec modération…

1. L’Orangerie, la liqueur des cocktails

Connaissez-vous le « citrus aurantium », connu également sous le nom de bigaradier ? Cet hybride du pamplemoussier et du mandarinier produit des oranges amères. La Principauté en compte 600 sur son territoire.

Le monégasque Philip Culazzo en a tiré une liqueur, produite grâce aux zestes d’oranges amères, qu’il commercialise depuis 2017. Son nom ? L’Orangerie, que l’on retrouve sur les tables des hôtels de la Société des Bains de Mer, mais aussi sur celles de l’hôtel Métropole, du Yacht Club, de l’Automobile Club et des Grands chais monégasques.

Les caves Nicolas du Sud de la France et le “duty free” de l’aéroport de Nice le proposent également à leurs clients. Elle est même exportée à Singapour, au Japon et à Macao ! Ce produit qui inspire les barmans peut être servi en cocktail, mais aussi en apéritif ou en digestif.

Par son succès, Philip Culazzo a décidé de ne pas s’arrêter en si bon chemin. En plus de la production de L’Orangerie, l’entrepreneur a obtenu une liqueur et une eau de vie de caroube : Carruba. Ces fruits poussent sur le Caroubier, un arbre méditerranéen dont Monaco possède une trentaine de spécimens.

Travel Club Monaco

2. La Bière de Monaco, un savoir-faire historique

Puisée dans les succulents secrets de la brasserie monégasque des années 1900 du quartier voisin de Fontvieille, le fondateur et propriétaire de la Brasserie de Monaco, Gildo Pallanca-Pastor, a servi sa première blonde mousseuse en août 2008.

Depuis, le maître brasseur, François Pichon, élabore les bières primées de l’établissement emblématique avec les meilleurs malts biologiques. Le nectar artisanal de la Brasserie est un produit naturel, non filtré et non pasteurisé, pour ainsi rendre hommage aux traditions du passé.

Trois saveurs uniques sont disponibles. La première est la Blonde de Monaco, une bière Pilsner. Par son mélange poivré de houblons allemands et alsaciens et son processus de fermentation classique, ce brassin a obtenu le fourquet d’Or et plusieurs médailles.

La suivante au menu est la Blanche de Monaco. Ce brassin léger est fabriqué avec du malt d’orge et du houblon de la République tchèque.

La dernière est l’Ambrée de Monaco. Cette « Indian Pale Ale » est habillée d’une teinte cuivrée profonde et dégage des notes grillées et de caramel doux.

3. Rocher Monte-Carlo, le milkshake américain à Monaco

Ouvert depuis le 1er août 2020 en Principauté, Steak’n’Shake se présente comme le pionnier du burger gourmand depuis presque 90 ans. Du burger, mais aussi du milkshake ! En un an, le milkshake Rocher Monte-Carlo, développé avec un chocolatier local, est devenu un indispensable en Principauté.

Comme dans les dîners américains, le milkshake est servi dans un grand verre allongé. De quoi saliver à la vue de la couleur café, dans laquelle se distinguent les pépites de chocolat. Le tout est décoré d’une belle mousse chantilly et d’une cerise confite. Une boisson faite à partir de glace 100% française et artisanale.

La cerise est parfumée et fondante, la chantilly maison est crémeuse à souhait et le milkshake lui-même est un délice. Le conseil de Monaco Tribune ? La texture est assez épaisse et onctueuse, alors, oubliez la paille et préférez la cuillère pour le déguster !

>> À LIRE AUSSI : J’ai testé pour vous : le Steak’n’Shake de Monte-Carlo

4. Monte-Carlo Beer, fièrement né à Monaco

Nés dans le Sud de la France et passionnés depuis toujours par la bière, Anthony Orengo et William Scheffer ont remarqué que sur la Côte d’Azur, malgré les nombreuses bières au goût prononcé et souvent lourdes, aucune n’était légère et vraiment rafraîchissante.

C’est là que rentre en jeu la Monte-Carlo Beer (MCB). Une bière qui combine le savoir-faire des meilleurs artisans avec l’utilisation d’une main d’œuvre locale et de produits régionaux pour un résultat alliant légèreté et douceur.

L’objectif ? Refléter le climat méditerranéen par un goût doux et rafraîchissant pour inciter les gens à déguster cette bière dans une atmosphère amicale.

Cette bière blonde de type « Pale Ale » est brassée à Saint-Raphaël. C’est un assemblage de trois malts et de trois houblons produits en France, de fermentation haute, avec 4,5% d’alcool. D’autant plus que tous ses ingrédients sont issus de l’agriculture durable. Sa faible amertume, voire à son absence d’amertume, donne son goût agréable et unique à la MCB.

5. Kombustars : le bio dans un verre

Kombustars est le kombucha home-made brassé au Star’n’Bars. Ce thé fermenté sucré est préparé à partir d’une mère de kombucha, soit un mélange de bactéries et levures. Énergisante, détoxifiante et probiotique, Kombustars nature est le résultat d’une double fermentation à base de thé noir et vert.

Après avoir conquis les amateurs du Star’n’bars, la boisson naturelle légèrement pétillante et acidulée a décidé de proposer de nouvelles déclinaisons de couleur et de saveurs pour cet été. En premier, le Green d’été pour être au plus proche de la nature, un mélange de concombre, kiwi, citron vert, spiruline et basilic.

Ensuite, le Jaune d’été pour être en harmonie avec le soleil : Ananas, rhubarbe, Gingembre et Curcuma. Finalement, votre choix pourra se porter sur un coup de soleil avec le Rouge d’été, un mix de pastèque, fraise, myrtille et menthe.

Si vous êtes conquis par ces boissons, vous pouvez repartir avec l’une d’entre elle (ou toutes !) en bouteille allant de 25 cl à 1 l.

>> À LIRE AUSSI : Découvrez les bars éphémères de Monaco