Tradition monégasque depuis 1857, la Fête du Prince est l’occasion, chaque année, de célébrer le lien qui unit les Monégasques à la Famille Princière.

Chaque année, le 19 novembre est férié et les rues se parent de drapeaux rouge et blanc en l’honneur de la Famille Princière. Mais connaissez-vous l’origine de cette célébration ? Comment la fêter cette année ? Monaco Tribune vous explique tout.

Le 19 novembre, date historique de la Fête du Prince ?

Si vous pensiez que la date du 19 novembre était gravée dans le marbre pour la Fête du Prince, vous vous trompez ! En réalité, cette célébration se tenait à l’origine… le 4 novembre ! Tout commence en 1857, où le Prince Charles III exerce sa deuxième année de règne. Il décide alors de faire du 4 novembre, jour de la Saint-Charles, la « Fête du Souverain ». Par ce geste, le Prince veut réaffirmer la souveraineté de Monaco.

33 ans plus tard, à la mort du Prince Charles III, le Prince Albert Ier décide de modifier la date de cette célébration. Elle est alors fixée au 15 novembre, jour de la Saint-Albert. Le 26 juin 1922, le Prince Albert Ier décède et son successeur, Louis II, rencontre un problème. Saint-Louis étant célébré le 25 août, la Fête du Souverain tomberait donc en pleine coupure estivale.

Pour pallier ce problème, le Prince Louis II fixe la Fête au 17 janvier, jour de la Saint-Antoine, en l’honneur de sa petite-fille, la Princesse Antoinette. La célébration prend alors pour nom « Fête Nationale » dans Le Journal de Monaco.

Après la mort du Prince Louis II en 1949, le Prince Rainier III monte sur le trône le 19 novembre de cette même année. Le Prince choisit temporairement le 11 avril comme jour de la Fête Nationale, mais en 1952, ce 11 avril tombe le jour du vendredi saint. La Fête Nationale est donc repoussée au 19 novembre, date de l’intronisation du Prince, mais aussi jour du bienheureux Rainier d’Arezzo. Par la suite, le Prince Albert II décide enfin de conserver la date du 19 novembre, en hommage à son père.

Comment participer à la Fête du Prince ?

La Principauté a déjà commencé à se parer de drapeaux rouge et blanc, en préparation du 19 novembre. Pendant huit jours et neuf nuits, les services municipaux ont installé pas moins de 610 bannières, 62 pavillons et 680 drapeaux, qui resteront sur place jusqu’au 6 décembre prochain.

Fête nationale monégasque
© Mairie de Monaco

De son côté, la Mairie invite tous les Monégasques et résidents à faire de même à leurs balcons, façades et fenêtres. Pour rappel : le rouge des drapeaux doit toujours se situer au-dessus du blanc. Pour les pavillons et les oriflammes, vus de l’extérieur, la partie rouge doit être à gauche de la partie blanche.

Une fois votre extérieur bien décoré, il sera temps de profiter des événements prévus à cette occasion. Les festivités débuteront à 9h30, à la Cathédrale de Monaco par la messe solennelle d’actions de grâce et le traditionnel Te Deum. À 11 heures, la Famille Princière, à l’exception de la Princesse Charlène, assistera à une remise de médailles dans la Cour d’Honneur du Palais, suivie d’une revue des troupes à 11h30, accompagnées par l’Orchestre des Carabiniers du Prince.

La soirée sera marquée par un gala, sur invitation uniquement, au Grimaldi Forum, au cours duquel le célèbre ténor Plácido Domingo interprètera une Nuit espagnole, et où les danseurs de la Compagnie Antonio Gades exécuteront leurs arabesques.

Les Monégasques et les résidents qui ont réservé leur place pourront également profiter d’un spectacle humoristique et musical à l’Espace Léo Ferré : « La Comédie musicale improvisée ».

Bien entendu, la Foire Attractions sera toujours en place sur le Port Hercule, pour divertir petits et grands ! Mais bien sûr, toujours dans le respect des règles sanitaires. Le port du masque reste d’ailleurs obligatoire, ainsi que le pass sanitaire.

Et vous ? Quels souvenirs avez-vous de la Fête Nationale ? Restez connectés : Monaco Tribune prépare un nouveau concours, où vous devrez partager avec nous vos plus beaux clichés !