Cette année, le budget se concentrera en priorité sur le Plan National pour le Logement.

Avec un budget d’1,8 milliard d’euros pour l’année, un Fonds de Réserve de 6 milliards d’euros et la prévision d’un résultat excédentaire, le Conseil national a lancé une série de projets d’envergure. Balthazar Seydoux, Président de la Commission des Finances et de l’Economie Nationale, a accepté de répondre à nos questions.

600 nouveaux logements pour les Monégasques

C’était l’une des mesures phares annoncées par le Conseil national : dans le cadre du Plan National pour le Logement, plus de 600 logements domaniaux seront livrés d’ici la fin de l’année 2023, « afin de résorber la pénurie », explique Balthazar Seydoux, qui précise par ailleurs que « l’appel à candidatures pour l’immeuble Testimonio est lancé. » Un immeuble qui comptera 180 logements et dont la livraison est prévue pour le dernier trimestre 2022.

Ce sujet a suscité de nombreux débats entre le Conseil national et le Gouvernement. « Il est apparu qu’après cette première tranche [l’immeuble Testimonio], un vide de près de trois ans séparait les dernières livraisons de cette première tranche des suivantes. Cette situation était inacceptable pour les élus et le vote du budget a été conditionné à la réception de propositions d’opérations de logements durant cette période, afin d’éviter cette absence de livraisons, détaille Balthazar Seydoux. Le Gouvernement, a donc retravaillé un plan qui permet de programmer des livraisons pour éviter le risque de retour à la pénurie. »

Un nouveau collège en Principauté

Avec un accueil des élèves prévu pour la rentrée 2024, ce nouveau collège doit voir le jour sur l’îlot Pasteur, « dans une zone complètement rénovée, et sera un équipement éducatif de pointe pour l’ensemble de nos adolescents » assure Balthazar Seydoux. L’établissement devrait pouvoir accueillir 1 500 élèves, et devrait disposer d’une piscine et d’un gymnase.

L’îlot Pasteur devrait également accueillir un parking public et 7560 m² de bureaux.

LIRE AUSSI : 5 chantiers qui vont façonner le Monaco de demain

Un centre de traitement des déchets plus performant

Une partie du budget 2022 sera également consacrée au projet Symbiose : un nouveau centre de traitement et de valorisation des déchets sur l’îlot Pasteur, pour remplacer l’usine d’incinération actuelle, dans le quartier de Fontvieille, et dont la fin de vie est prévue pour 2026 : « Ce projet a vocation à remplacer l’usine actuelle, mais également de faire usage de toutes les technologies disponibles pour le rendre efficace, afin de limiter au maximum les émissions de CO2 et plus généralement de gaz nocifs. »

Un hôpital flambant neuf

Dernier élément pris en compte dans le budget 2022 : la poursuite du chantier du nouveau CHPG « qui permettra à Monaco de se doter d’une structure de soins du plus haut niveau, permettant à la Principauté de poursuivre dans l’excellence médicale, en termes d’équipements et d’accueil des patients » promet Balthazar Seydoux. Si la fin définitive des travaux est prévue pour 2032, les premiers locaux devraient être mis en service 2026.

nouveau-centre-hospitalier-princesse-grace-chantier
© Simon Zwierniak / MonacoTribune

En parallèle, le Conseil national attend encore la validation d’autres projets, qui pourraient alors être inclus dans le budget. Entre autres, la très attendue navette maritime entre Nice et Cap d’Ail, « dont Monaco est partie prenante, et qui est dans l’attente d’un nouvel appel d’offres », mais aussi la gratuité des bus, dont le test sur deux mois a été confirmé, mais « dont l’objectif est de mettre en œuvre, à terme, une gratuité permanente pour tous. »

LIRE AUSSI : Quelles seront les dix grandes nouveautés à Monaco en 2022 ?