Le Prince Souverain a témoigné en vidéo de son combat pour la préservation de l’environnement le 6 janvier dernier.

15 ans d’actions. Dans une vidéo de huit minutes, le Prince Albert II raconte les origines de sa Fondation, créée en 2006, tandis que les images de ses diverses explorations défilent à l’écran. Apparaît tout d’abord son expédition de quatre jours sur la banquise, « un vieux rêve qui s’est réalisé » selon le Prince, pour alerter sur les conséquences du réchauffement climatique dans l’Arctique. Puis sa découverte des écosystèmes marins, ainsi que de la faune et la flore à travers la planète.

« J’ai pu constater qu’il y avait un état d’urgence et qu’il y avait beaucoup de problèmes auxquels il fallait trouver une réponse. (…) L’idée d’une fondation est arrivée assez vite » raconte le Prince, qui ajoute avoir voulu, dès sa prise de fonction, alerter les autres dirigeants internationaux sur les problématiques environnementales. « Il y a beaucoup de réticence, beaucoup de personnes qui ne croient pas au changement climatique et à la perte de la biodiversité. C’est un combat de tous les instants. »

« Il faut écouter les scientifiques »

Pour le Souverain, la réponse est dans l’accompagnement et l’encouragement des initiatives protectrices de l’environnement, mais aussi dans la science. « C’est essentiel d’écouter les scientifiques, on ne peut avancer qu’avec eux » rappelle le Prince, qui conclut par les innovations apportées par la Fondation.

« D’abord c’est une innovation technologique, mais c’est aussi innover dans la façon d’aborder certains problèmes, que ce soit pour la biodiversité, l’eau ou la déforestation » ajoute le Souverain, en espérant que les futures générations continueront le travail déjà engagé pour la préservation de l’environnement.

La Fondation Prince Albert II a déjà financé de nombreux programmes à court et moyen termes, comme la plantation d’arbres en Inde, la réintroduction d’hippocampes en mer à Monaco ou encore favoriser l’alimentation durable.

LIRE AUSSI : La Fondation Prince Albert II a remis les Prix pour la Santé Planétaire