Depuis 2016, la Principauté participe à l’amélioration de la ligne de bus 100 Nice-Monaco-Menton. Le Gouvernement a décidé de prolonger ce soutien, jusqu’en 2023.

580 000 euros. Voici la nouvelle participation annuelle de la Principauté au développement de la ligne de bus 100. Jusqu’ici, ce chiffre s’élevait à 450 000€. En 2016, une convention avait été signée avec la société « Transdev Alpes-Maritimes » pour obtenir une plus grande fréquence de trajets sur cette ligne spécifique, notamment aux heures de pointe.

LIRE AUSSI : Tout ce qu’il faut savoir sur les perturbations des lignes des bus 100 et 110 jusqu’en juillet

« Rappelons que ce sont, pour l’année 2019 (hors pandémie), 2 511 000 déplacements dont 60 % ayant pour origine/destination Monaco. Le report modal du véhicule particulier vers le transport en commun est un axe fort de notre politique publique de Mobilité » indique Céline Caron Dagioni, Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme.

De nombreux salariés se déplacent quotidiennement entre Nice et Monaco, notamment grâce à la ligne 100. Un bus électrique supplémentaire sera d’ailleurs mis en service en 2024 pour augmenter le nombre de départ journaliers à 126, contre 115 actuellement.