Brève

La Princesse Charlène se lance dans les NFT

princesse-charlene-nft
Instagram HSH Princesse Charlene

La Princesse a commandé une série de quinze toiles à l’artiste sud-africain Junaid Sénéchal-Senekal.

C’est une toute nouvelle aventure pour la Princesse Charlène, peu de temps après son retour à Monaco. La Princesse a en effet annoncé le 5 juillet dernier sur son compte Instagram son tout nouveau projet : la commande d’une série d’œuvres NFT, baptisée « OurVisionTogether », auprès de l’artiste sud-africain Junaid Sénéchal-Senekal. Les « Non-Fongible Tokens », ou « jetons non fongibles », sont des œuvres vendues virtuellement, et qui bénéficient d’un certificat de propriété numérique.

LIRE AUSSI : Statut des fonctionnaires et blockchain : le Conseil national vote deux projets de loi d’envergure

Les toiles de l’artiste sud-africain seront donc vendues en ligne, au profit de l’initiative #feed2gether, menée par la Fondation Princesse Charlène, en collaboration avec la LOUIS57 Foundation, du champion de golf sud-africain Louis Oosthuizen, et qui vise à nourrir les enfants en difficulté en Afrique du Sud.

Les 15 œuvres numériques débutent d’ailleurs avec un magnifique portrait stylisé de la Princesse, que l’on peut voir dans le post Instagram. La Princesse Charlène se dit « excitée » par ce nouveau projet. « Merci à l’artiste @junaidssart qui a mis son cœur et son âme dans cette création, ainsi que sa santé en jeûnant pendant toute la réalisation de son œuvre. On prend souvent la nourriture pour acquise, alors que ce qu’il a vécu est une tragique réalité pour beaucoup de personnes. Cela prouve à quel point ce projet est important », écrit-elle en légende.

LIRE AUSSI : PHOTOS. La Princesse Charlène a rendu visite aux nouveau-nés du CHPG

De manière générale, la Principauté s’intéresse de près aux NFT. L’AS Monaco s’est d’ailleurs lancé dans cet univers en mars dernier.