Brève

Grand Prix d’Italie : Charles Leclerc deuxième d’une course remportée par Max Verstappen

Charles-Leclerc-Ferrari
Scuderia Ferrari

Le champion du monde en titre a une nouvelle fois écœuré la concurrence en s'imposant à Monza. Le pilote monégasque doit lui se contenter de la deuxième place, malgré son départ depuis la pole position.

Une semaine après son podium aux Pays-Bas, Charles Leclerc a enchaîné à Monza, avec une deuxième place. Parti en pole position, le pilote monégasque n'a rien pu faire en course pour résister au retour de Max Verstappen (Red Bull), intouchable cette saison et qui a signé sa cinquième victoire consécutive.

Un Grand Prix qui s'est achevé derrière la voiture de sécurité, les cinq derniers courses de tour étant "sacrifiés" pour dégager la voiture de Daniel Ricciardo (McLaren). Au grand désarroi du public, mais surtout de Charles Leclerc, qui aurait pu se mêler à la lutte pour la victoire dans les derniers tours.

Max Verstappen creuse encore l'écart

"C'est frustrant. On ne devrait pas finir la course comme ça, a-t-il regretté. J'espérais gagner aujourd'hui devant les tifosis. On avait un bon rythme mais cela n'a pas été suffisant. Je tiens à remercier tout le monde pour le soutien. L'ambiance est toujours incroyable ici à Monza."

Au championnat du monde, Charles Leclerc s'installe la deuxième place (219 points), devant Sergio Perez (209 points) et loin derrière Max Verstappen (335 points). Prochain rendez-vous, le 2 octobre prochain, pour le Grand Prix de Singapour.