Analyse

Ligue 1 : En infériorité numérique, l’AS Monaco accrochée par Clermont

AS Monaco
AS Monaco

L’AS Monaco a concédé le nul face à Clermont (1-1), ce dimanche après-midi au Louis II. Les Monégasques ont évolué en infériorité numérique pratiquement toute la rencontre.

Le match : 1-1

Il y avait forcément des regrets au coup de sifflet final. L’impression d’avoir laissé filer deux points en route. Réduits à dix pendant près de quatre-vingt minutes après l’exclusion de Mohamed Camara (17′), les hommes de Philippe Clement ont dû se contenter d’un nul après cinq victoires consécutives en championnat.

Mais au vu du match, Monaco aurait certainement obtenu beaucoup plus à onze contre onze. Car malgré ce carton rouge, les Monégasques ne se sont pas laissés abattre et ont même dominé la première période, jusqu’à ouvrir le score grâce à Breel Embolo sur penalty (1-0, 34′).

LIRE AUSSI : Ligue Europa : L’AS Monaco se consume dans la fournaise de Trabzonspor

Si Clermont est passé tout proche d’égaliser dans la foulée sur une action confuse dans la surface qui a vu successivement Muhammed Cham Saracevic trouver le poteau, Saîf-Eddine Khaoui le torse de Caio Henrique et Elbasan Rashani les gants d’Alexander Nübel, les coéquipiers d’Axel Disasi sont rentrés aux vestiaires en menant au score.

Mais en deuxième période, les Monégasques ont fini par craquer. Malgré la parade de Nübel devant Khaoui, Komnen Andric a bien suivi et a permis aux siens d’égaliser (1-1, 53′). Si Ismail Jakobs a eu la victoire au bout du pied en fin de rencontre, sa frappe a été détournée par Mory Diaw (84′).

À l’arrivée, l’AS Monaco doit se contenter de ce match nul, avant de se rendre sur la pelouse de Lille dimanche prochain (20h45).

Le fait de jeu : Camara voit rouge

Pour la quatrième fois cette saison, les Monégasques ont terminé une rencontre de championnat en infériorité numérique. Comme face à Troyes, Rennes et Lens, l’AS Monaco a écopé d’un carton rouge.

Auteur d’un geste mal maîtrisé sur le talon de Saîf-Eddine Khaoui en début de rencontre (17′), Mohamed Camara a été immédiatement exclu de la rencontre par Ruddy Buquet, laissant ses coéquipiers à dix pendant plus de soixante-dix minutes.

Le joueur : La générosité d’Embolo

Capable d’évoluer seul en pointe pour sa capacité à conserver les ballons dos au but, Breel Embolo a une nouvelle fois été conservé sur le terrain par Philippe Clement au moment du carton rouge, au contraire de Wissam Ben Yedder, encore sacrifié et qui n’a pas caché son mécontentement à sa sortie.

Un choix tactique qui donne plutôt raison à l’entraîneur monégasque tant l’international suisse s’est montré précieux, pourtant esseulé à la pointe de l’attaque.

LIRE AUSSI : ENTRETIEN. Maghnes Akliouche (AS Monaco) : « Rendre la confiance que m’accorde le coach »

Buteur sur penalty, même s’il a dû s’y reprendre à deux fois, Embolo a surtout fait parler sa puissance pour bousculer la défense clermontoise, tout en se montrant précieux dans la récupération et la percussion.

En faisant preuve de beaucoup d’engagement, à l’image d’un tacle rageur pour récupérer le ballon (69′), l’ancien attaquant du Borussia Mönchengladbach a aussi reçu énormément de coups. S’il y a bien un joueur qui mouille le maillot, c’est lui.

Le chiffre : 6

Comme le nombre de matchs consécutifs de l’AS Monaco sans défaite en Ligue 1.

La phrase : « Nous avons fait les efforts tous ensemble »

Krépin Diatta : « C’était un match compliqué, mais je tiens à saluer la combativité et l’état d’esprit de l’équipe. Nous avons fait les efforts tous ensemble après ce carton rouge. On avait à coeur de gagner ce match après la déroute en Ligue Europa. Je pense qu’à onze, on aurait pu obtenir plus. »