Vidéo

Immersion au sein de l’école de rugby de l’AS Monaco Rugby

Monaco Tribune est allé à la rencontre des jeunes pousses de l’AS Monaco Rugby et de leurs éducateurs. Avec une équipe première qui écrit saison après saison les plus belles pages de son histoire, avec dernièrement une montée historique en Fédérale 2, et des licenciés qui ne cessent d’augmenter, l’ASM Rugby est en train de se faire un place de choix dans le paysage sportif monégasque.

Le rendez-vous est pris, au cours d’une journée automnale gorgée de soleil, une de plus au-dessus de la Principauté. Sur la pelouse du stade Prince Héréditaire Jacques, niché dans les hauteurs de Beausoleil, près d’une centaine de jeunes rugbymen sont réunis au quatre coins du terrain.

LIRE AUSSI : L’AS Monaco Rugby lance sa saison aux côtés de ses partenaires

Aux côtés de leurs éducateurs et sous le regard attentif d’Aurélien Lazzaro, directeur de l’école de rugby, les jeunes pousses ont le sourire. Ce jour-là, c’est la traditionnelle photo pour tous les licenciés. Photos individuelles, photos d’équipes, les petits espoirs de l’ASM Rugby prennent la pause entre deux séances.

Profiter de l’impact la Coupe du monde 2023 en France

Au menu du jour, différents ateliers. Jeu avec ballon, exercices de plaquages, épreuves de force, les licenciés perfectionnent leur rugby, sous les yeux de nombreux parents venus encourager leurs enfants.

LIRE AUSSI : L’AS Monaco Rugby se conjugue aussi au féminin

« On essaye de proposer une pratique fun pour les enfants, explique Aurélien Lazzaro. Avec l’image renvoyée par le XV de France en ce moment, notre sport se porte très bien. On se prépare au mieux à accueillir de nombreux nouveaux licenciés en structurant le club à l’approche de la Coupe du monde. » En septembre 2023 aura en effet lieu en France la Coupe du monde de rugby.

Un évènement planétaire, qui comme en 2006, devrait être suivi d’une expansion de licenciés au sein de la Fédération Française de Rugby. Et l’AS Monaco Rugby espère bien en tirer profit, sachant que le XV de France a prévu de faire un crochet par la Principauté avant d’entamer le tournoi. Fondé en 2004, le club est encore aux prémices de sa longue et fructueuse histoire qui l’attend.

La formation au coeur de la politique du club

Avec déjà l’équipe première évoluant en Fédérale 2 sous les ordres cette saison de Walter Argoud, l’ASM Rugby progresse d’année en année. Au point de faire partie aujourd’hui des associations sportives qui comptent en Principauté.

LIRE AUSSI : Jean-Christophe Soler (AS Monaco Rugby) : « Le club a énormément évolué »

Avec le rayonnement du Monaco Rugby Sevens, qui vient d’être sacré champion de France de rugby à sept, le club attire de nombreuses stars de la discipline, un véritable bonheur pour tous les licenciés qui ont parfois l’opportunité de les approcher de plus près. Mais le club base aussi sa politique sur la formation.

« Certains ont déjà beaucoup de potentiel, confie Logan Tosello, encadrant et joueur de l’équipe première de l’AS Monaco Rugby. Bon, ils sont un peu dissipés parfois, mais c’est l’âge qui veut ça (sourire). L’objectif est de les amener en équipe première un jour. » Pour porter fièrement les couleurs du rugby monégasque jusqu’au sommet.

©Romain Boisaubert/Monaco Tribune
©Romain Boisaubert/Monaco Tribune
©Romain Boisaubert/Monaco Tribune
©Romain Boisaubert/Monaco Tribune
©Romain Boisaubert/Monaco Tribune