Récit

Avec Florent Ghisolfi, l’OGC Nice se veut patient mais ambitieux

Ghisolfi-OGC-Nice
OGC Nice Handball

Le nouveau directeur sportif du GYM s’est confié dans les colonnes de Nice-Matin depuis Marbella, dans le sud de l’Espagne, où le club azuréen s’est préparé avant la reprise de la Ligue 1 à la fin du mois.

Alors que de nombreuses rumeurs font échos d’un intérêt de Jim Ratcliffe pour le rachat d’un club de Premier League depuis plusieurs mois, Florent Ghisolfi, arrivé il y a quelques semaines sur la Côte d’Azur en provenance du RC Lens, a dévoilé une partie de son nouveau projet.

« La première chose que m’a dite Jim Ratcliffe, c’est qu’il aimait travailler dans la discrétion et que la confidentialité doit être gardée pour aller vers la performance, a-t-il confié à propos du propriétaire de l’OGC Nice, qui a réaffirmé récemment sa volonté de s’investir dans le club azuréen.

Une énorme marge de progression

Aux côtés de Lucien Favre, conforté à son poste d’entraîneur, Florent Ghisolfi a déjà commencé à bâtir les contours de son projet, en faisant un premier audit de l’ensemble des composantes du club, de l’administratif au sportif.

« On doit amener le club vers plus d’exigence et vers la performance, dans tous les secteurs, a-t-il précisé. Cela va prendre un peu de temps, il faut y aller étape par étape. De bonnes choses ont été faites, de bonnes choses sont faites mais on a une vraie marge de progression. »

Sa première mission d’envergure devrait être menée lors du prochain mercato hivernal, qui ouvrira ses portes le 1er janvier prochain.

Un recrutement ciblé, sans stars

Avec une équipe qui pointe pour l’instant à une décevante neuvième place, mais qui reste sur une belle dynamique de sept matchs sans défaite avant la Coupe du monde, le mercato de l’OGC Nice pourrait être animé dans le sens des arrivées.

Mais le nouveau directeur sportif du GYM a voulu se montrer prudent, en insistant sur le fait que les moyens engagés seront déployés de manières intelligentes, sans le moindre excès de folie.

« On n’engagera pas de gros moyens pour empiler des joueurs, a-t-il affirmé. Plutôt que de parler de grands joueurs, je préfère parler de grande équipe. On va commencer par renforcer la cellule recrutement, le staff de l’équipe pro, celui de l’équipe réserve et la façon d’accueillir ces joueurs. »