Brève

Propriétaire de l’OGC Nice, Jim Ratcliffe pourrait racheter Manchester United

jim-ratcliffe-u
OGC Nice

Le groupe Ineos, contrôlé par le milliardaire Jim Ratcliffe, a confirmé ce mardi qu’il était candidat au rachat du club mancunien.

Une étape de plus dans la stratégie d’Ineos, qui multiplie les investissements dans le sport depuis 2017, du football au cyclisme, en passant par les sports mécaniques, l’athlétisme ou encore la voile.

Après être déjà entré dans la danse pour le rachat de Chelsea il y a plusieurs mois, Jim Ratcliffe et le groupe Ineos, déjà propriétaires de l’OGC Nice, comptent bien mettre la main sur le club emblématique de Manchester, dont le milliardaire britannique est un fervent supporter.

Parmi les plus grands clubs d’Europe, Manchester United, actuellement détenu par la famille américaine Glazer, constituerait un nouveau pas franchi par Ineos dans le sport. En 2019, l’acquisition de la formation cycliste Sky (aujourd’hui Ineos) avait marqué les esprits. 

En accolant son image à celle d’un club aussi prestigieux et dont la marque est reconnue mondialement représenterait un coup d’accélérateur énorme dans la stratégie marketing du groupe.

Le football, cible prioritaire de Jim Ratcliffe

« Le sport le plus populaire au monde, c’est le football, et c’est le sport dont nous sommes le plus proches, déclarait le résident monégasque Jim Ratcliffe en octobre dernier lors d’une conférence organisée par le Financial Times. Nous devrions donc être présents. »

Ambitieux avec l’OGC Nice, comme il l’a répété à plusieurs reprises, Jim Ratcliffe a récemment confié la direction sportive à Florent Ghisolfi, en provenance du RC Lens, en plus d’avoir intronisé Jean-Claude Blanc (ex-PSG) PDG d’Ineos Sports.

Avec un mercato qui promet d’être actif dans le sens des arrivées (Terem Moffi ?), mais aussi des départs (Mario Lemnia et Lucas Da Cunha ont déjà quitté le club, Alexis Claude-Maurice a été prêté), l’OGC Nice a entamé une nouvelle révolution dans sa restructuration.

Un signe de plus que le groupe Ineos compte bien s’investir dans le club azuréen, malgré la volonté d’acquérir également Manchester United.