Récit

Urbino, l’art en toute intimité : ville universitaire riche d’histoire

urbino facade palais opéra
© DR

Berceau de la Renaissance italienne, le centre de l’Italie regorge de villes charmantes. Terre d’art, d’histoire et de gastronomie, la région est relativement proche de Monaco et de la Côte d’Azur. Seules quelques heures en voiture suffisent pour atteindre ce paradis que la Chambre de Commerce Italienne nous a fait découvrir.

Lors des planifications de ses vacances en Italie, l’on pense à beaucoup de villes mais certainement pas à Urbino. Située dans la région des Marches, à quelques pas de la Toscane, Urbino partage les mêmes paysages vallonnés typiques de sa région voisine.

Urbino paysages
© Paolo Mini

Haut-lieu de la Renaissance italienne au même titre qu’Arezzo, la ville s’est petit à petit assoupie avant de renaître en un merveilleux lieu de savoir accueillant l’une des universités les plus réputées d’Italie. A tel point que les étudiants, au nombre de 16 000, se retrouvent aujourd’hui plus nombreux que les 14 000 habitants. 

Plongé dans une ville peu connue, le visiteur se retrouve dès son arrivé immergé dans une véritable cité italienne dénuée de tout tourisme de masse. Le charme fait son effet dès que l’on aperçoit Urbino perché sur sa colline. Plus on se rapproche, plus la ville dévoile la façade de son joyau : le Palais Ducal. 

façade palais ducal urbino
© Monaco Tribune – Théo Briand

Le Palais, fondement de toute la ville

La ville doit son développement à une famille, les Montefeltro. A l’image des Médicis avec Florence, les Montefeltro, et en particulier Federico, ont développé Urbino et fait construire cet immense Palais Ducal de 440 000m² répartis sur six étages. Malgré leur profession guerrière, les Montefeltro étaient sensibles à l’art et sont devenus les mécènes d’artistes, si bien que la ville s’est transformée, à partir du 15ème siècle, en un gigantesque centre d’art florissant. 

cour palais ducal urbino
© DR

Les vestiges de cette période ne manquent pas, à commencer par l’extraordinaire palais et son studiolo, petite pièce entourée de marquèteries remarquables. Les décors ne sont d’ailleurs pas les seuls joyaux du Palais.

Aujourd’hui devenu Galerie Nationale, il renferme également de nombreux chefs-d’oeuvre picturaux comme La Cité idéale, La Flagellation du Christ de Piero della Francesca, La vision de Santa Francesca Romana d’Orazio Gentileschi et bien sûr, La Muette du célèbre peintre Raphaël. L’enfant du pays a d’abord fait ses armes à Urbino avant de conquérir la péninsule italienne. Il est d’ailleurs toujours possible de visiter sa maison.

Accolé au palais, et sous la cathédrale, se trouve une jolie curiosité. L’Oratorio della grotta représente la vie du Christ à travers une succession de chapelles sous-terraines. Une expérience, lorsque l’on s’imagine que les fidèles découvraient les merveilles que la grotte renferme à la faible lueur d’une bougie.

Une ambiance unique

A Urbino, étudiants, artistes et Italiens stéréotypés se côtoient pour créer un cachet bien particulier à la ville. Authentique et charmante le jour, Urbino devient magique et unique la nuit. Une douce lumière envahit les ruelles pittoresques et offre aux flâneurs nocturnes un formidable spectacle de sérénité. 

Urbino ruelle jour
Urbino ruelle nuit
© Monaco Tribune – Théo Briand

En face de la colline principale, et dans la continuité de la ville, se trouve le Parc de la Résistance, lieu de prédilection des artistes et des étudiants en pleines révisions. Rien d’étonnant, tant le panorama proposé est époustouflant et digne d’un tableau de grand maître.

urbino vue parc resistance
© DR

Avec autant d’étudiants, la ville est une université à ciel ouvert. De nombreux bâtiments d’Urbino appartiennent à l’université, acteur majeur de l’économie citadine. La bibliothèque San Girolamo en fait partie. Premièrement monastère, puis prison, l’édifice vient tout récemment d’être restauré en magnifique bibliothèque où les étudiants peuvent s’instruire dans les anciennes cellules des moines. N’hésitez pas à y jeter un coup œil lorsque vous serez à Urbino ne serait-ce que pour admirer les collines des alentours.

Où dormir et manger ?

Ville étudiante oblige, il est très simple de se nourrir à moindre coût à Urbino. Pour autant, il est aussi possible de se faire de petits plaisirs en se rendant dans les délicieux restaurants de l’Antica Osteria da la Stella et de l’Angolo Divino.

On ne peut mieux placé pour découvrir la ville et déambuler le soir, l’Hôtel San Domenico est parfait pour se requinquer juste en face du Palais Ducal et de la cathédrale.

Pour vous accompagner en français ou en anglais dans vos visites d’Urbino, le guide Flavio Orazi saura vous diriger et vous renseigner parfaitement en véritable passionné de sa ville : GuideUrbino

Pour plus d’informations sur la ville et ses activités : Vieni a Urbino


Découvrez d’autres villes italiennes :