Ce 29 septembre, l’Institut océanographique de Monaco est devenu le premier membre officiel de la Coalition mondiale « Unis pour la biodiversité », créée par la Commission européenne.

En entrant officiellement comme membre dans la coalition « Unis pour la biodiversité », l’Institut océanographique de Monaco ajoute sa voix aux 16 organisations et associations qui soutiennent déjà sa charte. Aux côtés du Prince Albert et de sa Fondation, l’Institut mène de nombreux programmes de sensibilisation autour de la protection des écosystèmes marins : méduses, requins, tortues et plus récemment récifs coralliens ont été mis en lumière.

Unir pour sensibiliser le public à la fragilité de la biodiversité

La Coalition mondiale « Unis pour la biodiversité » a été lancée le 3 mars 2020 au Musée océanographique par le Commissaire européen à l’environnement, Virginijus Sinkevicius. Son objectif : appeler les parcs nationaux, aquariums, jardins botaniques, zoos, centres de recherche, musées des sciences ou encore musées d’histoire naturelle à s’unir pour renforcer la mobilisation autour de la protection de la biodiversité.

Il ne s’agit pas du premier partenariat entre la Commission Européenne et l’Institut océanographique. Ce dernier avait déjà rejoint, en 2017, la coalition « World aquariums #ReadyToChange to #BeatPlasticPollution », qui avait rassemblé plus de 200 aquariums dans 41 pays afin de sensibiliser le monde aux déchets marins.