Afin de protéger la posidonie, plante marine aussi vitale que fragile, le préfet maritime de la Méditerranée a signé les premiers arrêtés interdisant le mouillage des navires de plus de 20 mètres dans certaines zones des Alpes-Maritimes.

Espèce protégée depuis 1988, la posidonie est connue pour son rôle primordial dans l’écosystème marin méditerranéen : à la fois abri et garde-manger pour les poissons, ses herbiers font également offices de lieu de ponte et de nurserie. La posidonie contribue également à purifier l’eau grâce à ses capacités de filtrages, mais permet aussi de fixer les fonds meubles et d’atténuer la houle, protégeant ainsi les plages de l’érosion.

Interdiction pour les bateaux de plus de 20 mètres

Son ennemi principal ? L’ancre des bateaux, qui arrache tout sur son passage. Le vice-amiral d’Escadre Laurent Isnard, préfet maritime de la Méditerranée, a donc décidé de signer de nouveaux arrêtés identifiant des zones d’interdiction au mouillage pour les bateaux de plus de 20 mètres. Ces zones seront matérialisées sur la carte du SHOM, que chaque plaisancier doit obligatoirement avoir à bord.

Fin septembre, une application gratuite d’identification des zones de mouillage a également été lancée : cette dernière vise entre autres à protéger les herbiers de posidonie. « Tout au long de l’automne, une dizaine d’arrêtés similaires, élaborés selon le même schéma par les départements littoraux, seront signés par le préfet maritime », a annoncé la préfecture maritime dans un communiqué.