Une nouvelle série d’études de Barclays Private Bank sur la transmission intergénérationnelle du patrimoine montre que les jeunes générations ont sensibilisé leurs parents et grands-parents fortunés à l’investissement durable.

Parmi les générations fortunées plus âgées, sept personnes sur dix affirment que les Millennials orientent leurs familles vers des investissements plus durables. Cette tendance a conduit à un recentrage de l’orientation familiale sur les actifs durables et constitue désormais un terrain d’entente entre les différentes générations pour la planification financière.

L’étude a été réalisée par Savanta pour le compte de Barclays Private Bank au deuxième trimestre 2020. Au total, 402 familles fortunées ont été interrogées en Europe, Asie et Arabie Saoudite.

>> A LIRE AUSSI : Les jeunes pas assez préparés pour reprendre les entreprises familiales ?

Vers un terrain d’entente durable ?

Il est à constater que 61 % des membres indiquent que les divergences intergénérationnelles en matière de propension au risque ont une incidence sur l’orientation qu’ils prennent collectivement en matière d’investissement. S’ajoute à cela des systèmes de valeurs différents (57 %), l’impact des réseaux sociaux (47 %) et des niveaux d’éducation multiples (40 %).

Des facteurs qui poussent 50 % des Millennials à avoir le sentiment que leurs objectifs financiers ne sont pas compris par le reste de la famille. Pour autant, quatre personnes sur cinq attachent une importance à l’investissement responsable, soit 81 % des moins de 40 ans, 77 % des 41 à 60 ans et 86 % des plus de 60 ans.

>> A LIRE AUSSI : Covid-19 : les fortunés plus sensibles aux investissements éco-socio responsables ?