Son retour était attendu avec impatience par les supporters et le staff de l’AS Monaco. Mais alors qu’il s’apprête à nouveau à revêtir le maillot de l’ASM après quatre mois loin des terrains, la question de son rôle et de son positionnement commence à se poser. Où le milieu de terrain international russe pourra-t-il trouver racine dans le dispositif tactique mis en place par Niko Kovac ? Éléments de réponses.

Et si c’était lui, finalement, la principale recrue du mercato hivernal (voir encadré ci-dessous) ? De retour à l’entraînement depuis la reprise, Alexsandr Golovin a enfin pris part aux séances collectives et figurera dans le groupe monégasque pour défier le FC Lorient, mercredi soir (19h) au Moustoir, comme l’a confirmé Niko Kovac en conférence de presse.

>> À LIRE AUSSI : Vito Mannone en sauveur, Gelson Martins décisif… Les notes des Monégasques face à Saint-Etienne

« J’ai échangé avec notre staff médical, qui me recommande de ne pas forcément lui faire débuter la rencontre, confiait avec prudence l’entraîneur monégasque. Nous devons faire attention, mais il sera du voyage avec nous à Lorient. Nous allons lui donner du temps de jeu petit à petit. »

Un retour progressif dans l’équipe…

Blessé à la cuisse le 30 août dernier sur la pelouse du FC Metz, le milieu de terrain international russe n’a disputé que deux rencontres depuis la début de la saison. Destiné à occuper une place de cadre dans l’équipe cette année, l’ancien stratège du CSKA Moscou a vu en son absence ses coéquipiers briller par intermittence dans son rôle, à commencer par Sofiane Diop (20 ans), qui s’est imposé avec brio dans le couloir droit du 4-4-2 mis en place par Niko Kovac depuis la claque reçue face à l’Olympique Lyonnais (4-1).

>> À LIRE AUSSI : À la découverte de Chrislain Matsima (AS Monaco)

Une ascension fulgurante du jeune milieu de terrain français, qui pousse le technicien monégasque à ne pas précipiter le retour d’Alexsandr Golovin, qui devrait débuter sur le banc lors des prochaines rencontres. Titularisé à deux reprises en tant que milieu relayeur dans le 4-3-3 qui a caractérisé les débuts de Niko Kovac sur le banc monégasque, le Russe n’a plus évolué dans l’équipe depuis le passage en 4-4-2 (ou 4-2-3-1 selon le positionnement hybride et reculé de Kevin Volland). Un système qui, à première vue, ne semble pas correspondre à ses qualités.

…Plutôt dans un rôle de numéro 10 ?

« Nous avons la chance au sein de notre effectif de compter plusieurs joueurs polyvalents et Golo en fait partie, reconnaissait l’entraîneur de l’ASM. Il peut évoluer en tant qu’ailier, mais je pense que sa meilleure position est en numéro 10. Jusqu’à présent, nous évoluons avec Wissam (Ben Yedder) et Kevin (Volland) respectivement en 9 et en 10 et nous sommes très heureux de leur association. »

>> À LIRE AUSSI : Kevin Volland (AS Monaco) : « Avec Wissam Ben Yedder, tout est devenu naturel »

À en croire Niko Kovac, le natif de Kaltan, dans le sud de la Russie, pourrait donc rapidement entrer en concurrence avec le duo Ben Yedder-Volland, pourtant décisif d’un point de vue statistiques (14 buts sur 28 au total, 6 passes décisives) depuis le début de la saison, plutôt qu’avec Sofiane Diop. C’est dire toute la confiance accordée par le technicien croate envers le jeune milieu de terrain monégasque.


Mercato : Une seule arrivée à prévoir ?

En conférence de presse, Niko Kovac a également évoqué les contours du mercato hivernal, qui a ouvert ses portes depuis le 2 janvier dernier. Et selon l’entraîneur monégasque, il ne devrait pas y avoir beaucoup de mouvements dans le sens des arrivées. « Nous sommes très heureux avec l’effectif actuel. Comme tous les clubs, nous gardons un oeil sur le marché des transferts. C’est le travail de Paul Mitchell et Laurence Stewart. En défense et au milieu de terrain ? Nous n’avons pas de besoins spécifiques. Mais si une opportunité se présente, alors pourquoi pas… » Difficile néanmoins d’imaginer Paul Michell et l’AS Monaco ne pas concrétiser au moins une arrivée cet hiver.