Un catamaran au design futuriste va bientôt relier la Principauté à Vintimille, en Italie, où se trouve le troisième port de Monaco. Les tests devraient commencer fin février afin d’assurer les liaisons à partir du mois de mai.

Il s’agit de la toute nouvelle acquisition de La Société Monégasque Internationale Portuaire : un bateau puissant baptisé « Monaco One » pour 1,2 million d’euros. Opérationnelle pour le Grand Prix de Monaco, cette navette reliera les ports de Monaco et de Cala del Forte, le troisième port Monégasque inauguré en Italie en octobre 2020. Ce n’est pas une navette construite dans un but commercial, elle sera réservée aux clients qui possèdent un business dans la ville italienne. La capacité d’accueil maximale est de douze personnes.

Le bateau a une forme d’aile inversée. C’est un design qui allie la technique marine à celle de l’aéronautique

Daniel Realini, directeur général adjoint de la Société Monégasque Internationale Portuaire

Plus responsable que les hélicoptères

Construit par la société Advanced Aerodynamic Vessels à La Rochelle, le catamaran est équipé de deux moteurs de 350 chevaux chacun. Avec une vitesse maximale de 93 km/h, il permettra de relier Monaco à Vintimille en 10-15 minutes. À titre de comparaison, le trajet est de plus d’une demi-heure en voiture.

Mais, c’est bien la consommation d’essence qui différencie cette navette des autres navettes et des hélicoptères, initialement envisagés pour assurer les liaisons. En effet, l’entreprise qui a conçu le navire en moins d’un an confie que « par rapport à un bateau conventionnel qui irait à la même vitesse, on a une consommation de 50% inférieure ». Une des raisons pour lesquelles la Principauté a jeté son dévolu sur ce nouveau service.