Dominateurs tout au long de la rencontre mais longtemps contrariés par le gardien adverse, les Monégasques se sont finalement imposés face au Stade Brestois (2-0), ce dimanche après-midi au Louis II. Une victoire qui permet aux hommes de Niko Kovac de maintenir la pression sur le trio Lille-Lyon-Paris.

Une semaine après la victoire de prestige face au Paris Saint-Germain au Parc des Princes, l’AS Monaco a enchaîné un douzième match consécutif en Ligue 1 sans la moindre défaite, ce dimanche après-midi au Louis II, en dominant le Stade Brestois (2-0).

>> À LIRE AUSSI : Quand l’AS Monaco inspire les pays voisins et aspire à l’Europe

Si les Monégasques ont longtemps buté sur un Gautier Larsonneur éblouissant, qui a longtemps repoussé le danger en multipliant les arrêts décisifs, les hommes de Niko Kovac ont été récompensés de leur domination en trouvant la faille par l’intermédiaire de Stevan Jovetic, entrée en jeu en seconde période et qui d’une frappe à ras-de-terre parfaitement maîtrisée a enfin trompé la vigilance du portier brestois (1-0, 77’).

Wissam Ben Yedder a manqué un pénalty

Une ouverture du score logique, tant les coéquipiers de Wissam Ben Yedder, qui a manqué un pénalty en première période (30’), ont poussé tout au long de la rencontre. Mais c’est surtout à l’heure de jeu, au moment où Niko Kovac a décidé de lancer simultanément Aleksandr Golovin, Stevan Jovetic et Krépin Diatta, que Monaco a réussi à débloquer la situation, avant de faire le break en toute fin de match, sur un coup franc de l’international russe repris dans la surface de réparation par Kevin Volland (2-0, 90+2’), auteur de son 13e but cette saison.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Une défense imperméable, un milieu triomphant… Les notes des joueurs de l’AS Monaco face au PSG

Une nouvelle victoire sans encaisser de but, qui permet à Monaco de maintenir la pression sur le trio de tête. Prochain rendez-vous pour l’ASM, mercredi soir (21h), face au RC Strasbourg.