Publicité »
Pratique

Les livraisons à Monaco : mode d’emploi

Centre-commercial-fontvieille-min
© Monaco Tribune

Les livraisons de denrées alimentaires ne sont pas le seul casse-tête pour les habitants de Monaco.

Certains habitants de la Principauté ont été ébahi lorsque, début novembre, leur service de livraison à domicile Carrefour était inaccessible. « Âgée et en situation d’handicap, internet est pourtant bien pratique… » déplorait une utilisatrice du groupe Facebook Aide et solidarité entre les résidents de Monaco. Contactée par Monaco Tribune, l’assistante de direction de Carrefour Monaco, Dominique Martin, s’étonne des faits : « le service de livraisons à domicile fonctionne tous les jours, depuis des années. Il n’y a pas eu de changements. »

Publicité

Plus précisément, le service se fait en magasin, précise Madame Martin : « ils passent à la caisse livraison à domicile, c’est comme ça que cela fonctionne depuis toujours. » Un service qui, toutefois, peut s’avérer contraignant pour les personnes à mobilité réduite.

LIRE AUSSI : TRANSITIONS. Les services numériques rendent-ils la vie plus facile à Monaco ?

Des légumes frais au pied de la porte

Que les utilisateurs du service de livraison sur carrefour.fr soient rassurés : celui-ci est bel et bien toujours d’actualité. Il est tout à fait possible de se faire livrer à Monaco. Le montant minimum est de 50 euros, auquel maximum huit euros de livraison viennent s’ajouter, ou gratuit pour les paniers de 150 euros et plus.

Publicité »

Néanmoins, d’autres alternatives sont possibles. Il est possible de commander à partir du site d’Auchan sans montant minimum. L’enseigne pratique un tarif dégressif pour les frais de livraison, partant de 20 euros pour les paniers jusqu’à 50 euros d’achat, puis baissant les frais de cinq euros par tranches de 50 euros.

Houra, premier cybermarché à voir le jour en 2000 et filiale du groupe belge Louis Delhaize, livre également en Principauté. Pour un montant minimum de 75 euros, il faudra ajouter 9,90 euros de frais de livraison – ou zéro si la commande est supérieure à 150 euros.

Pour les consommateurs de produits issus de l’agriculture biologique, le magasin Solis Bio à la Condamine livre gratuitement et sans montant minimum. Deux options s’offrent au client : faire ses courses en magasin au préalable pour les faire livrer au domicile, ou passer commande par email.  

Enfin, pour consommer local, le Primeur du chef au marché de Monte-Carlo propose ses fruits et légumes frais en livraison. Les tarifs sont élevés, mais l’établissement met à disposition la livraison gratuitement et également sans montant minimum, ainsi que la possibilité de commander en ligne.

Publicité »
Le marché de la Condamine © Monaco Tribune

Un seul point relais

« C’est dommage, hélas, de ne plus avoir Mondial Relay à Monaco… » écrit une autre utilisatrice du groupe Aide et solidarité entre les résidents de Monaco. En effet, il ne reste aujourd’hui qu’un seul point relais en Principauté : Relais Colis au centre commercial de Fontvieille. Pour plus d’options, il faut se rabattre sur Beausoleil, avec, par exemple, le Proxi de l’avenue Saint Roman ou le magasin Fruits et légumes du boulevard de la République.

En outre, des alternatives locales existent, tel que DouxVillage. Mode, sport, produits de bien-être… 29 magasins sont partenaires de la plateforme d’achat en ligne, offrant une gamme de produits variée. DouxVillage propose une livraison rapide à Monaco pour un montant de cinq euros : si celle-ci a été passée avant 11 heures, le colis sera livré le jour-même.

Carlo Market, autre fleuron Monégasque, tire aussi son épingle du jeu. Le service en ligne propose aujourd’hui moins d’une vingtaine de boutiques, certaines livrent à domicile, d’autres proposent seulement le retrait en magasin. Avec le système de l’application Carlo, devenue une incontournable en Principauté, ce sont 7% des prix d’achat qui sont réinjectés dans l’économie locale.

Les amateurs de gadgets et les éternels retardataires des courses de Noël peuvent compter sur le géant de la livraison Amazon. En plus de la livraison à domicile, l’entreprise a installé un Amazon Hub Locker à la gare de Monaco Monte-Carlo, un espace conçu pour récupérer ses colis stockés dans des casiers. Rien ne vaudra, cependant, un cadeau du légendaire Bazar Picco au pied au sapin.

Amazon Lockers, permettant de retirer les colis expédiés par Amazon.fr © Direction de la Communication / Stéphane Danna