Pratique

Se garer à Monaco : tout ce qu’il faut savoir

parking monaco
Monaco Tribune

Touristes, salariés ou résidents, on vous explique où trouver des emplacements et à quels tarifs.

Pour une raison esthétique notamment, le stationnement en pleine rue est limité à Monaco. Il existe en effet seulement 1000 places disponibles. Hormis la gratuité pour les voitures électriques et pour tous les automobilistes le dimanche (seulement en voirie), le tarif habituellement appliqué est de 2,40€ de l’heure, payable directement aux horodateurs ou via les applications PayByPhone et Monapass. À noter également que la durée maximale de stationnement est de deux heures dans la plupart des quartiers. Les parkings payants restent donc la meilleure option.

Où se garer à Monaco ?

L’Annonciade, le Grimaldi Forum, le Jardin Exotique… La Principauté compte une quarantaine de parkings publics et près de 20 000 places de stationnement éparpillées un peu partout sur son territoire. Pour connaître les emplacements disponibles en temps réel, une carte interactive est à votre disposition. En précisant la position souhaitée et la durée de stationnement envisagée, elle indique le parking le plus proche grâce à un point bleu clignotant.

Capture d’écran carte interactive © Monaco Parkings

Pour les touristes qui souhaitent se rendre sur le Rocher afin de visiter le Palais Princier ou encore le Musée Océanographique de Monaco, le plus judicieux est de se garer Parking des Pêcheurs, par exemple.

Dans un bandeau sur la droite, vous trouverez également la liste complète de tous les parkings. Pour vous faciliter un peu plus la tâche, est aussi indiquée la rue par laquelle il est possible d’accéder au parking et une prédiction du nombre de places restantes.

Quels sont les tarifs des parkings ?

À l’exception de six parkings spécifiques (les deux parkings relais et le parking de l’Abbaye, de la Place d’armes, des Oliviers et Bellevue), tous les parkings pratiquent le même tarif à Monaco.

Vous n’avez rien à débourser si vous restez moins d’une heure. En revanche, comptez 2,70 euros pour 1h15, 4,20 euros pour 1h30, 5,7 euros pour 1h45 et 7 euros pour 2 heures. Les tarifs sont dégressifs, ainsi pour 3 heures de stationnement, le total sera de 11 euros, pour 4 heures, 14,50 euros…

De nuit – soit entre 19 heures et 8 heures du matin – les prix sont plus avantageux : 0,70 euro par tranche d’une heure. En cas de stationnement de 24 heures, le prix est de 20 euros. Prévoyez enfin 25 euros pour le forfait journalier ticket perdu.

Attention : pas de gratuité le samedi ou le dimanche, les tarifs appliqués le week-end sont identiques à ceux exercés en semaine.

Capture d’écran du Journal de Monaco du 16/12/2022 © Journal de Monaco

Les abonnements mensuels

Pour plus de tranquillité d’esprit, il est possible d’obtenir un emplacement dans un parking public à Monaco. Pratique, mais comme l’indique L’Observateur de Monaco, 10 000 demandes sont actuellement en attente. La priorité est toujours donnée aux résidents monégasques n’ayant pas de parkings privatifs dans leur immeuble.

Si vous êtes salariés de la Principauté, vous pouvez également y prétendre. Sont prioritaires les conducteurs qui roulent en électrique et/ou qui disposent d’un abonnement de type covoiturage.

Revus à la hausse pour la nouvelle année, les tarifs des abonnements mensuels sont les suivants : pour les résidents de la Principauté, l’abonnement s’élève à 112,50 euros par mois en 2023 (contre 107,50 euros en 2022) sans les remises.

En ce qui concerne les salariés, l’abonnement en 2023 est de 98 euros (93,50 euros en 2022) par mois, pour 300 heures de stationnement. Les fonctionnaires et les agents de l’État bénéficient également d’une remise. Enfin, pour les salariés ayant un abonnement dans un parking relais (détail ci-dessous), une remise de 42 euros est appliquée. L’abonnement s’élève donc à 56 euros. 

Les parkings relais, moins chers

L’objectif des parkings relais (aussi appelés parkings d’entrée de ville) est simple : faire en sorte qu’un maximum d’automobilistes se garent en entrée de ville, afin de désengorger les routes de la Principauté. Pour l’instant, le seul parking relais à proximité de Monaco est celui de la Zac Saint-Antoine situé sur le territoire de Cap d’Ail. Un deuxième devrait voir le jour en 2024, au niveau du Jardin exotique.

Les salariés pendulaires et les visiteurs auront le choix pour se rendre sur leur lieu de travail ou partout ailleurs : emprunter les bus dont l’abonnement leur est offert ou emprunter la galerie des Salines qui une fois achevée, permettra de rejoindre à pied le Centre Hospitalier Princesse Grace et Fontvieille.

Sans abonnement comme évoqué ci-dessus, le parking relais revient tout de même moins cher : 4 euros les deux heures contre 7 euros dans un parking « normal ».

Pratique :

PayByPhone

Monapass


L’intelligence artificielle s’invite dans les parkings…

Si la lecture des plaques aux entrées et sorties est effective depuis plus de dix ans dans la plupart des parkings monégasques, de nouveaux capteurs à intelligence artificielle devraient faire leur apparition dans les prochains mois. L’objectif de ce remplacement est, à terme, de supprimer les tickets papier.