Publicité »
Récit

Les boissons « made in Monaco » continuent de se développer

biere-unsplash
La Brasserie de Monaco repart avec une médaille d'argent au Concours International de Lyon, dans la catégorie bière blonde. © Unsplash

D’un côté, la Brasserie de Monaco rayonne à l’international, de l’autre, la Monte-Carlo Beer annonce une transition vers le 100% bio. En plus des bières monégasques, quelles boissons sont à découvrir en Principauté ?

Le 25 mars dernier, l’unique brasserie de Monaco ramenait en Principauté une médaille d’argent, remportée au Concours International de Lyon. Côté notes, la bière Blonde de Monaco a obtenu 7,6/10 concernant le goût et la texture puis 8,4/10 pour son aspect, sa couleur et sa mousse, la note maximale obtenue sur ces critères, toutes bières confondues.

Publicité

Une médaille d’argent obtenue dans cette catégorie de la bière blonde qui rend un bel hommage au travail de la Brasserie monégasque qui, fondée en 2008 par Gildo Pastor, brasse une centaine de milliers de litres chaque année.

Si la Blonde de Monaco a particulièrement brillé, la Blanche et l’Ambrée sont également à déguster, avec modération, sous le soleil des beaux jours.

Monte-Carlo Beer voit vert

Ce n’est pas une histoire de récompense mais presque. Au mois de mars, la marque monégasque a annoncé, après 18 mois de recherche et développement, sa transition vers une bière 100% biologique. La certification AB est également de la partie, attestant qu’un produit contient au moins 95% d’ingrédients agricoles certifiés bio. « Pas de pesticides ni d’engrais chimiques dans nos cultures », assure-t-on chez Monte-Carlo Beer. Désormais, la bière n’est plus brassée à Saint-Raphaël mais à Mouans-Sartoux. Côté composition, la boisson repose sur un assemblage de trois malts et de trois houblons produits en France, de fermentation haute, avec 4,5% d’alcool.

Publicité »
  • La Monte-Carlo Beer s’offre un nouveau style. © Monte-Carlo Beer

Ce changement s’accompagne d’un nouveau packaging pour les bouteilles et, important pour ses créateurs, la Monte-Carlo Beer devrait avoir le même goût ! William et Anthony, l’ont fait goûter, à l’aveugle, à une vingtaine de consommateurs « réguliers » qui n’y auraient vu aucune différence. Une bière fraîche et sans amertume à tester !

Cocktails monégasques

Au Bar Américain de l’Hôtel de Paris, on mise sur les quartiers de la Principauté. Côté vintage, le cocktail Monte-Carlo est composé de la liqueur Bénédictine, fabriquée à Fécamp en Normandie, du whisky Hudson Manhattan, aux notes boisées et fruitées et d’Angostura, une boisson élaborée à base de rhum, de gentiane et d’écorces d’orange. Sur la carte, la Condamine est aussi représentée. Le cocktail du même nom de champagne, jus de citron, sirop d’anis, de blanc d’oeuf, de jus au fruit de la passion et, ingrédient principal, de de la liqueur l’Orangerie, produite à en Principauté.

  • © Hôtel de Paris / Facebook

L’Orangerie, liqueur monégasque

La Principauté compte 600 bigaradiers sur son territoire. À mi-chemin entre le pamplemoussier et le mandarinier, cet arbre produit des oranges amères. Depuis 2017, l’irlandais Philip Culazzo commercialise une liqueur, produite à partir de zestes de ces oranges particulières. L’Orangerie est aujourd’hui présente sur de nombreuses tables des hôtels de Monaco.

  • © L’Orangerie

Du duty free de l’aéroport de Nice au Japon, en passant par Singapour, la liqueur monégasque fait encore rayonner une production réalisée en Principauté. À servir en cocktails, apéritif ou digestif !

Publicité »

La Maison du Limoncello

Sur le Rocher, une épicerie spécialisée ouvre le 16 juillet 2021. Sur ses présentoirs, on y retrouve la liqueur de citron originaire d’Italie, à base de zestes de citron, d’alcool, d’eau et de sucre. Le limoncello est traditionnellement servi très froid, voire glacé, comme digestif. Terrine, miel, moutarde et nougat au citron de menton, la Maison du Limoncello propose une palette de produits variés dont la crème de limoncello, qui est faite avec du lait ou des produits laitiers, pour donner une texture crémeuse et adoucir le goût du citron.

Le saviez-vous ?

Le Monaco vous évoque certainement quelque chose. C’est une boisson à base de bière, limonade et sirop de grenadine dont le nom est emprunté à la Principauté. Il n’y a pas de version officielle concernant l’histoire du Monaco mais sa création est communément attribuée à un certain George Booth, qui se serait inspiré d’un cocktail américain à base de cidre et de bière nommé « snakebite », « morsure de serpent ». Le nom Monaco serait une référence aux couleurs du drapeau monégasque : le blanc de la limonade et le rouge de la grenadine. En 1995, le groupe néerlandais Heineken a lancé « Monaco de Panach’», un monaco tout prêt, à acheter en bouteille pour chez soi. L’apéritif a même donné son nom à la « réunion dite de Monaco », pendant la Seconde Guerre mondiale, de maquisards de l’Isère à l’hôtel de la Poste à Méaudre le 25 janvier 1944.