Publicité »
Récit

Conférences du MEB : l’importance du sport dans l’économie monégasque

Les intervenants de cette table ronde étaient interrogés par Christian Huault, Rédacteur en Chef à Nice-Matin
Les intervenants de cette table ronde étaient interrogés par Christian Huault, Rédacteur en Chef à Nice-Matin © MEB / P.H. Sébastien Darrasse

Dans le cadre du Club Eco Monaco en partenariat avec le groupe Nice-Matin, les membres du Monaco Economic Board ont évoqué lors d’une conférence l’importance des évènements sportifs et leur contribution à l’économie locale.

On ne les présente plus. Grand Prix, E-Prix, Rallye de Monaco, Rolex Monte-Carlo Masters, Jumping Monte-Carlo, meeting de la Diamond League, équipes internationales de football et basketball… La liste est longue. La Principauté réunit une grande partie des plus grands événements sportifs au monde, mais pas que, elle accueille aussi de très nombreux sportifs du plus haut niveau qui y résident.

Publicité
© MEB / P.H. Sébastien Darrasse
© MEB / P.H. Sébastien Darrasse

Le sport, vecteur de réussite économique et touristique

Tout cela, les entrepreneurs monégasques le savent très bien car c’est aussi un atout majeur pour l’image, l’attractivité et la prospérité de leur business. Alexandre Bubbio, Directeur de Institut Monégasque de la Statistique et des Études Économiques (IMSEE), a notamment livré quelques chiffres sur les entreprises dont l’activité est directement liée au sport : 287 établissements concernés ont généré un chiffres d’affaires de 448 millions d’euros en 2023 et ont employé 1301 personnes.

Claire Fissore, Responsable de la division marketing à la Direction du Tourisme et des Congrès, le rejoint sur ce sujet : « Il est intéressant de noter que le prix moyen des chambres d’hôtel est le plus élevé en mai, mois du Grand Prix, et non au mois d’août, ce qui est habituellement le cas pour ce type de destination ».

Publicité »

L’exemple du Sportel

Plusieurs intervenants le soulignent, le sport est ancré dans l’ADN de la Principauté. Cela lui confère une vraie légitimité dans le tourisme d’affaires. C’est ce qu’a bien compris l’entreprise événementielle Monaco Mediax, en organisant le Sportel depuis 1990.

Loris Menoni, Directeur Exécutif de l’événement, précise qu’en 2023 le Sportel a attiré 2000 décideurs de ce secteur en Principauté, provenant de 71 pays du monde entier.

Publicité »

La popularité du football avec l’AS Monaco

Thibaut Chatelard, Directeur marketing et revenus de l’ASM, a évoqué la composition multinationale de l’équipe de football, citant le joueur japonais Takomi Minamino, jouissant d’une grande renommée dans son pays.

Témoin de cette notoriété, l’ASM organise alors des voyages presse pour les journalistes japonais en Principauté, contribuant ainsi indirectement à son attrait. De plus, les réseaux sociaux du Club réunissent au total 24 millions d’abonnés.

Le prestigieux Rolex Monte-Carlo Masters

Geoffroy Bourbon, Vice Président Exécutif Europe de l’ATP Tour, a lui souligné que le tournoi de tennis attire plus de 140 000 spectateurs sur place, par an. Le tournoi bénéficie également d’un impact médiatique significatif, touchant 40 millions de téléspectateurs dans le monde et générant 167 millions de vues sur les réseaux sociaux.

Au micro de Monaco Info, il explique que l’évolution du tournoi se veut innovatrice malgré ses contraintes : « À Monaco, l’opportunité de croissance est une contrainte à cause du relief malheureusement et des infrastructures telles qu’elles sont. Néanmoins, la direction de l’ATP Masters Monte-Carlo se challenge chaque année pour trouver des solutions pour offrir des conditions d’accueil qui sont toujours meilleures, aussi bien pour les joueurs, les participants et les fans ».

Une image de marque internationale avec le Grand Prix

Enfin, Richard Micoud, responsable communication et média de l’ACM, a évoqué l’impact économique du Grand Prix, évalué à 90 millions d’euros en 2017. Plus de 60 entreprises monégasques contribuent à transformer la Principauté en circuit de Formule 1 chaque année. Un vrai défi logistique et de savoir-faire.

Il rappelle également les 30 000 couvertures de presse générées dans le monde par le Grand Prix, évaluées à plus de 200 millions d’euros. Il n’y a plus de doute, Monaco et le sport ne vont plus l’un sans l’autre.