Ce jeudi 12 novembre, Grace Kelly aurait soufflé sa 91e bougie. Décédée en 1982, la Princesse de Monaco incarne encore aujourd’hui le symbole absolu de l’élégance, du talent et de la générosité. Des qualités dont sa famille a hérité.

Née le 12 novembre 1929 à Philadelphie, Grace Patricia Kelly était une actrice américaine de théâtre et de cinéma qui a tourné avec les plus grands metteurs en scène de son époque, à l’image d’Alfred Hitchcock. En mai 1955, elle rencontre le Prince Rainier III lors du Festival de Cannes et l’épouse le 18 avril de l’année suivante.

Après une union qualifiée de « mariage du siècle » par les médias du monde entier, la Princesse s’investit pleinement dans la vie monégasque et dans les actions humanitaires. Elle était d’ailleurs présidente de la Croix Rouge Monégasque jusqu’à la fin de sa vie. Puis fondatrice de l’Association Mondiale des Amis de l’Enfance (AMADE Mondiale), créée en 1962. Un engagement que perpétue ses enfants et petits-enfants lors d’événements caritatifs, courses, galas de charité, mais pas seulement…

Une descendance créative et engagée

Si le Prince Albert II de Monaco tient à respecter les traditions, il en va de même pour les femmes de la famille princière. Au-delà d’une passion plus ou moins commune pour la culture, elles font preuve, chacune à leur manière, de beaucoup de coeur.

Depuis près de 15 ans, la Princesse Stéphanie est très engagée dans la lutte contre le sida, c’est pourquoi elle a fondé l’association Fight Aids Monaco. Sa fille, Camille Gottlieb, est quant à elle la fondatrice de l’association Be Safe pour la prévention contre l’alcool au volant. De son côté, Pauline Ducruet affirme un penchant pour la mode – comme sa grand-mère qui était toujours impeccablement vêtue – d’où la création de sa marque de vêtements unisexe, Alter Designs.