Décrypter des lignes de JavaScript, créer votre propre application pour smartphones ou tout simplement mieux communiquer avec les geeks de votre entreprise. Dès juillet prochain, La Capsule Monaco formera des travailleurs d’horizons variés à l’univers du codage informatique, le dada des développeurs web, en seulement dix semaines. Un jeu d’enfant ? Probablement, à en croire les jeunes codeurs en herbe des écoles monégasques qui s’initient à cette discipline, dès l’âge de 5 ans !

Coder sera certainement la prochaine compétence de votre CV. Nul besoin de retourner sur les bancs de la fac, La Capsule Monaco, le nouveau « coding bootcamp » de la Principauté, comprenez un concentré de cours informatiques et de leçons pratiques, proposera dès le 5 juillet prochain de vous former à un tout nouveau langage apparu dès la fin des années 1990, celui du JavaScript. Dix semaines pour apprendre à programmer des applications pour mobile et devenir un véritable développeur web junior !

Coder reste une compétence essentielle à de nombreux métiers, du développeur web jusqu’au communicant digital

Antoine Bahri, en charge du pôle partenariats au sein de La Capsule Monaco

Bilingue en JavaScript : une indispensable hard skill

« Dans un monde en perpétuel changement, il est indispensable de rester curieux et de se former tout au long de sa carrière », rappelle Antoine Bahri qui a fondé La Capsule Monaco aux côtés d’Andréa Giuglaris, le campus manager de l’école, et de Nicolas Frigot. « En 2019, j’ai suivi une formation similaire de développeur web à Barcelone car je m’apprêtais à lancer ma start-up et je souhaitais mieux comprendre le fonctionnement des applications pour smartphones », précise alors Antoine Bahri qui a créé, cette année-là, l’application Carlo.

>> À LIRE AUSSI : Utilisation de la 5G, entre opportunités et craintes, quel bilan à Monaco ?

Derrière La Capsule ? Un trio de fondateurs passionnés par l’univers du digital /

Cette nouvelle école du digital espère accueillir jusqu’à quatre classes d’une vingtaine de personnes qui s’initieront à la création d’applications web, de 9h à 18h, du lundi au vendredi. Un entraînement des plus intensifs ! « Coder reste une compétence essentielle à de nombreux métiers, du développeur web jusqu’au communicant digital », affirme Antoine Bahri qui constate que la Côte d’Azur était encore récemment « un peu en retard en matière de bootcamps digitaux ».

Dès leur plus jeune âge, il est important de stimuler la capacité des élèves à créer du contenu grâce au langage informatique, une compétence incontournable pour les former aux emplois de demain

Nicolas Rodier, Conseiller technique à la Direction de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports de Monaco

La programmation informatique, un jeu d’enfant ?

Programmer un robot, un bracelet LED multicolore ou bien une carte électronique. Dès la maternelle, tous les élèves de la Principauté suivent des leçons hebdomadaires de codage informatique. Une petite révolution digitale au sein de l’enseignement monégasque lancée en 2019.

« Dès leur plus jeune âge, il est important de stimuler la capacité des élèves à créer du contenu grâce au langage informatique, une compétence incontournable pour les former aux emplois de demain », explique Nicolas Rodier, Conseiller technique à la Direction de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports de Monaco, qui a notamment utilisé le langage HTML au cours de sa carrière. « Rien de très compliqué par rapport aux langages de programmation qu’apprennent actuellement nos lycéens dès la classe de Seconde, tels que Python. »

Selon Nicolas Rodier, comprendre la logique des données et des algorithmes reste indispensable pour « décoder notre époque ». Programmer, c’est aussi développer bien d’autres compétences : « être créatif, résoudre des problèmes, communiquer et travailler en équipe, savoir s’adapter et acquérir une culture du risque », conclut-il.

>> À LIRE AUSSI : Transition numérique : un ordinateur offert à chaque collégien de la Principauté