L’AS Monaco Basket a tenu ce jeudi sa traditionnelle conférence de presse d’avant saison dans les coursives du Casino de Monte-Carlo. L’occasion pour Oleksiy Yefimov, Zvezdan Mitrovic, Léo Westermann et Mike James d’évoquer les ambitions de la Roca Team cette saison. Une saison qui s’annonce passionnante, quelques mois seulement après l’Eurocoupe décrochée par l’AS Monaco Basket.

Une salle Gaston-Médecin rénovée… et autorisée pour l’Euroligue !

La nouvelle est tombée ce mercredi. Après de longues semaines de flottements et d’incertitudes, l’AS Monaco Basket peut enfin souffler. Les instances de l’Euroligue ont en effet accordé une dérogation au club de la Principauté pour qu’il puisse disputer ses rencontres d’Euroligue dans sa salle de Gaston-Médecin. De quoi ravir Oleksiy Yefimov, directeur exécutif du club. « Tous les efforts déployés depuis toutes ces saisons avaient pour objectif de pouvoir amener l’AS Monaco Basket au plus haut niveau du basket européen. Je suis donc très reconnaissant envers S.A.S le Prince Albert II et le Gouvernement pour tous les efforts déployé pour nous permettre de jouer dans notre salle. »

5000 places minimum étant requises pour disputer la compétition, l’AS Monaco Basket a bien failli devoir disputer ses matchs à domicile à l’Azur Arena, à Antibes. Mais grâce aux travaux réalisés cet été qui ont permis de porter la capacité de la salle à 4090 places, en plus de nombreuses rénovations (éclairage, parquet, sièges, espaces VIP…), les dirigeants de la Roca Team ont finalement eu gain de cause. Une première victoire pour l’ASM Basket, qui ouvrira bien sa saison dans son nid, jeudi 30 septembre, à l’occasion de la première journée d’Euroligue face au Panathinaïkos Athènes.

>> À LIRE AUSSI : Oleksiy Yefimov, architecte inspiré de la Roca Team

 © Michael Alesi

Un recrutement fantastique avec l’arrivée de joueurs de renom

Son arrivée a provoqué un véritable séisme. À 31 ans, le meneur de jeu américain Mike James a décidé de poser ses valises sur le Rocher pour poursuivre sa carrière. « Je pense que l’équipe a un immense potentiel, a-t-il déclaré en conférence de presse. C’est un nouveau départ pour moi dans une équipe très ambitieuse. » Auréolé d’une flatteuse réputation, le meilleur marqueur de l’Euroligue saison 2018-2019 évoluait la saison dernière au Brooklyn Nets (NBA), aux côtés du trio de star Kyrie Irving-James Harden-Kevin Durant. UN CV impressionnant, qui vient s’ajouter aux autres recrues d’envergures qui ont débarqué à Monaco pendant l’été.

>> À LIRE AUSSI : La Roca Team frappe un grand coup avec l’arrivée de la star Mike James

Eux aussi passés par la prestigieuse ligue nord-américaine, les intérieurs Donta Hall (23 ans, ex-Orlando Magic, Brooklyn Nets, Detroit Pistons) et Donatas Motiejunas (30 ans, ex-Houston Rockets, San Antonio Spurs) sont arrivés pour renforcer encore un peu plus la raquette de la Roca Team, tandis que le Français Léo Westermann (29 ans, FC Barcelone) arrive du prestigieux club catalan avec l’envie de briller sur le Rocher.

>> À LIRE AUSSI : Paris Lee, Armel Traoré et Danilo Andjusic signent à l’AS Monaco Basket

À ces noms prestigieux s’ajoutent ceux de Jerry Boutsiele (29 ans, Limoges) et Danilo Andjusic (30 ans, Bourg-en-Bresse) solides références du championnat de France, tout comme l’Américain Paris Lee (26 ans, Orléans) et l’Australien Brock Motum (30 ans, Nanterre). À noter également le retour de Yakuba Ouattara (29 ans, Bétis Séville) qui revient en Principauté après une courte expérience en Espagne, et les arrivées d’Alpha Diallo (24 ans, Lavrio BC) et Armel Traoté (18 ans, INSEP).

 © Roca Team

Une équipe taillée pour décrocher le titre de champion de France

Finaliste du championnat de France en 2018 et 2019, la Roca Team entend bien enfin décrocher le titre. Dès cette saison ? Trois fois vainqueur de la Leaders Cup (2016, 2017, 2018) et tout récent vainqueur de l’Eurocoupe, l’AS Monaco Basket s’apprête à disputer cette saison l’Euroligue pour la première fois de son histoire. Mais la priorité des hommes de Zvezdan Mitrovic cette saison est bien nationale. « Nous avons de très bons joueurs dans l’effectif, mais la clé sera de trouver une bonne alchimie, a reconnu l’entraîneur monégasque. C’est ce que nous avons réussi les saisons précédentes. »

Eliminés en demi-finale la saison dernière, les Monégasques ont l’ambition de détrôner l’ASVEL, vainqueur des deux derniers titres en 2020-2021 et 2018-2019 (la saison 2019-2020 n’étant pas allée à son terme). Favori à sa propre succession et renforcé par les arrivées de Youssoupha Fall, Victor Wembanyama, Elie Okobo ou encore Kostas Antetokounmpo, Lyon-Villeurbanne est prévenu. Cette saison, l’AS Monaco Basket semble plus que jamais taillée pour le titre.

>> À LIRE AUSSI : Léo Westermann (AS Monaco Basket) : « Trouver de la stabilité dans un club attractif »