Tout récemment nommé Officier de l’Ordre du Mérite Agricole, le chef travaille dans les cuisines du Palais Princier depuis 1987. Rencontre.

Un grand sourire qui étire ses lèvres, le regard rieur… Lorsque Christian Garcia évoque son métier et toutes ses expériences extraordinaires, il s’estime chanceux d’avoir eu une vie aussi hors du commun. Et pour cause : cela fait 35 ans qu’il travaille dans les cuisines du Palais Princier et prépare chaque jour les repas du Prince et de sa Famille.

Né de parents restaurateurs, gérants d’une brasserie à Monaco, il a toujours su qu’il se destinait à une carrière dans la restauration, et c’est tout naturellement qu’il a suivi une formation au sein du prestigieux lycée hôtelier de Monaco. « J’ai l’impression que la boucle est bouclée ! Je suis de nationalité française, mais je suis Monégasque de cœur. (…) Quand on a besoin d’extras pour les réceptions, j’insiste toujours pour prendre les jeunes du lycée hôtelier, parce que c’est, pour eux, une très belle expérience. Nous avons un métier de transmission, nous devons transmettre notre savoir, et le Prince ne manque jamais de venir les saluer en cuisine », confie-t-il.

Après avoir officié au Monte-Carlo Beach, à l’Hôtel Hermitage puis à l’Hôtel de Paris, Christian Garcia est sollicité, en 1987, pour travailler dans les cuisines du Palais : « On est venu me chercher. Le Palais Princier m’a proposé un remplacement pour une période de sept mois. »

A cette époque, le jeune chef n’est âgé que de 23 ans : « je m’étais dit que ce serait une belle expérience, je ne pouvais vraiment pas refuser et j’étais enthousiasmé par ça. Finalement, le remplacement a duré. »

LIRE AUSSI : Riccardo Giraudi : « je veux maintenir cet esprit créatif dans tout ce que j’entreprends »

Christian Garcia se souvient même avec précision de sa rencontre avec le Prince Rainier III, lors de son premier jour : « quand à 23 ans, vous vous retrouvez devant le Prince Rainier III, c’est très impressionnant. J’étais ému, impressionné, mais il avait su me rassurer assez rapidement. Ça a été une très bonne école de servir le Prince Rainier pendant 17 ans. Sa prestance, son assurance, sa voix calme et posée lorsqu’il s’adressait à vous, mais toujours avec rigueur, je ne les oublierai jamais. »

Se renouveler sans cesse

Cette rencontre pour le moins prestigieuse, ne sera ni la première, ni la dernière. Au cours de sa carrière, le chef croise la route de nombreuses personnalités politiques, comme Nelson Mandela, Barack Obama, Angela Merkel ou même la Reine Elizabeth II.

Des années plus tard, Christian Garcia se souvient encore de ce qu’il a ressenti : « à la fin du repas avec Nelson Mandela, le Prince Albert m’a invité à le saluer. Il m’a remercié tout simplement, mais j’étais très ému de rencontrer ce grand homme, c’était un honneur. (…) La Reine Elizabeth, c’était un moment assez magique et incroyable, à Buckingham Palace. Je n’oublierai jamais ces yeux bleus, ce regard perçant de la Reine… On a parlé gastronomie pendant une heure ! (…) Et quand on a été reçus à la Maison Blanche, par le Président Barack Obama… Lorsqu’on attend dans le salon et qu’on entend cette voix… Il était impressionnant mais il nous a mis à l’aise et nous a parlé du rôle de la gastronomie dans la diplomatie. »

christian-garcia-nelson-mandela-monaco
© Palais Princier
christian-garcia-barack-obama
DR
christian-garcia-angela-merkel
DR

Des rencontres faites lors des réceptions Princières mais aussi et surtout lors des meetings annuels du club des chefs des Chefs d’Etat, dont Christian Garcia est le président depuis 2007, et dont la devise est la suivante : « la politique divise les hommes, une bonne table les réunit. »

Mais au-delà de toutes ces incroyables rencontres, Christian Garcia est très heureux de servir la Famille Princière. Lui-même père de jumeaux – une fille et un garçon – il a développé avec le Prince Albert II, la Princesse Charlène, le Prince Héréditaire Jacques et la Princesse Gabriella, une véritable complicité. Et c’est avec plaisir qu’il cherche sans cesse de nouvelles saveurs ou recettes à faire découvrir à la Famille Princière :

« C’est une façon de travailler différente de la restauration traditionnelle. Nous servons tous les jours les mêmes invités, à table. (…) Je m’inspire souvent des cuisines du monde, que j’ai l’occasion de découvrir lors de mes nombreux voyages. On est obligés d’intéresser, de surprendre. On a besoin d’inspiration et de créativité. »

LIRE AUSSI : On a testé pour vous : Elsa, du Monte-Carlo Beach

Venir en aide à ceux qui en ont besoin

Mais pas besoin d’aller bien loin pour régaler le Palais ! Si Christian Garcia définit le Prince comme « un fin gourmet », le Souverain apprécierait particulièrement la cuisine méditerranéenne faite à base de produits locaux : « On utilise des bons produits de chez nous, des légumes locaux… Le Prince a un potager sur les hauteurs de Monaco, et selon la saison, on reçoit des légumes de ce potager et ce sont des légumes gorgés de soleil, sans engrais chimiques… On a la chance d’avoir des produits qui viennent juste d’être cueillis, où un assaisonnement et une cuisson justes peuvent suffire. »

Et qu’en est-il des Jumeaux Princiers ? « Ce sont des enfants qui ont des goûts d’enfants, qui veulent manger la même chose que les autres enfants. Ce sont des enfants avant tout, mais on essaie toujours de varier la cuisine et de leur faire découvrir des produits différents. On éduque leur palais », explique le chef.

Éduquer les palais, mais aussi soutenir les agriculteurs. C’est d’ailleurs grâce à ses actions menées notamment dans les Landes, pour soutenir les producteurs de canards qui faisaient face à la grippe aviaire, que Christian Garcia a été récemment nommé Officier de l’Ordre du Mérite Agricole. « J’étais particulièrement flatté… Je pense que c’est la récompense de plusieurs actions que j’ai menées avec le club des chefs des Chefs, toujours avec le soutien du Prince Albert », confie-t-il.

christian-garcia-emmanuel-macron
Déjeuner du 13 juillet 2021 à l’Elysée, avec le club des chefs des Chefs – DR

Un soutien du Prince sur lequel Christian Garcia peut toujours compter, notamment dans sa seconde mission : aider les plus démunis. Après avoir participé à un grand nombre de repas de charité à travers le monde, et notamment au Japon, après un tsunami, c’est dans la solidarité que Christian Garcia envisage sa vie, le jour où il quittera le Palais Princier : « Je vais essayer d’apporter ma notoriété dans le caritatif, faire le bien, même si j’en fais déjà beaucoup. »

D’ici là, Christian Garcia compte bien savourer encore chaque minute passée aux côtés du Souverain et de sa Famille : « J’ai la chance de travailler dans un Palais magnifique, dans le plus beau pays du monde, pour une Famille fantastique. Je remercie vraiment le Prince et la Famille Princière de me permettre de vivre une vie hors du commun et unique. »