Récit

Quels sont les grands projets de la Société des Bains de Mer ?

jean luc biamonti
© Monte-Carlo SBM

Réouverture du Café de Paris, retour du Moods, fêtes de fin d’année… Monaco Tribune fait le point.

Après avoir présenté les excellents chiffres de la période allant du 1er avril au 30 septembre 2022, et alors que Stéphane Valéri s’apprête à reprendre le flambeau, Jean-Luc Biamonti, Président-Délégué de la SBM, a détaillé les projets en cours et à venir du groupe.

A commencer par les fêtes de fin d’année 2022. Suivant les récentes recommandations du Gouvernement, la patinoire envisagée à Monte-Carlo sera finalement remplacée par un roller skate. Les illuminations de Noël, quant à elles, feront leur apparition le vendredi soir, à partir de 17 heures.

Autre sujet abordé : le Café de Paris, où les travaux suivent leurs cours. « On reste confiants sur la date de livraison », assure Jean-Luc Biamonti. L’établissement devrait donc rouvrir complètement fin juin, début juillet. Si le calendrier est tenu, le budget, lui est plus important que prévu, en raison de l’augmentation des coûts. La SBM révèle par ailleurs que plusieurs boutiques occuperont une plus grande surface, grâce à un réaménagement complet.

Sur la table également, la réouverture du Moods, après dix ans de fermeture. L’établissement devrait à nouveau accueillir du public à la fin du mois de juin 2023. Concernant l’identité de l’ancien bar, Jean-Luc Biamonti atteste que le lieu devrait retrouver son esprit de l’époque, avec notamment beaucoup de live music.

Le Blue Bay sera rénové

Le Président-Délégué a aussi fait un point sur les changements à venir, en particulier du côté du Monte-Carlo Beach et du Monte-Carlo Bay. « A partir du mois de juin 2023, la Vigie sera ouverte toute la journée, jusqu’à 19-20 heures et la restauration du soir sera assurée par un nouvel établissement, indique-t-il. Nous allons aussi rénover le Blue Bay, pour que le restaurant corresponde davantage au cadre attendu d’un deux étoiles. »

Un projet d’envergure, étalé sur deux ans, qui sera conjugué à la fermeture du Petit Casino de l’hôtel. L’endroit fera alors office de salle de petit-déjeuner, à la place du restaurant de Marcel Ravin. « Ce n’est pas très chic pour un restaurant deux étoiles de faire des petits-déjeuners », commente Jean-Luc Biamonti.

Côté rénovations, les chambres du Monte-Carlo Bay et de l’Hermitage devraient faire peau neuve dans les prochaines années. De même, Jean-Luc Biamonti indique qu’une réflexion est en cours pour attirer davantage de monde dans le patio de l’Hôtel de Paris.

Enfin, la SBM a fait un point sur son Ecole des Jeux, qui vise à former les croupiers de demain. Le groupe précise que 28 candidats, sur les 64 qui ont postulé, ont été retenus et passent actuellement les tests d’entrée. Une quinzaine d’entre eux sera sélectionnée pour intégrer l’école à partir du mois de janvier. « Ils auront terminé l’école en avril/mai et pourront commencer à travailler en début de saison, en pratiquant avec les jeux les plus simples », explique Jean-Luc Biamonti, qui précise que la formation complète proposée par l’école s’étendra sur trois ans.